Aménagement

Laure-Agnès Caradec veut accroître le rayonnement métropolitain d’Euroméditerranée à Marseille

Mots clés :

Établissement recevant du public (ERP) ou assimilé

-

Transport maritime

La nouvelle présidente de l’Etablissement public d’aménagement prend ses fonctions au moment où s’achève Euroméditerranée 1 et débute Euroméditerranée 2. Son ambition est d’en faire un nouvel espace de «ville à vivre» durable qui recompose le lien entre le territoire métropolitain, la ville-centre, ses nouveaux quartiers et son port…

En 2015, Euroméditerranée a fêté ses 20 ans. Une double décennie qui correspond pratiquement à l’achèvement de la première phase de l’opération d’intérêt national dans son périmètre initial de 310 ha. «L’histoire d’Euroméditerranée 1 est aujourd’hui pratiquement écrite même s’il reste encore des chantiers à finaliser comme un grand campus universitaire à la Porte d’Aix, le réaménagement des espaces publics dans ce secteur, le Parc Habité d’Arenc, l’Université des Métiers, la dynamisation commerciale de la rue de la République avec les opérateurs. Mais nous ouvrons à présent une nouvelle page de ce projet urbain avec le lancement opérationnel d’Euromed 2. La reconversion de ces 169 ha, au nord du périmètre actuel, va nécessiter une approche différente, que ce soit en termes de partenariat avec le privé ou de concertation avec la population que nous voulons plus étroitement et activement associer à l’opération» confirme la nouvelle présidente d’Euroméditerranée.

 

Des dossiers prioritaires

 

Les premiers jalons d’Euroméditerranée 2 ont été posés par le groupe Eiffage avec le lancement de Smartseille, un écoquartier de 60 000 m2, à la fois vitrine et laboratoire de la ville méditerranéenne durable. Le projet XXL, au sein de la ZAC littorale, illustre les nouveaux partenariats qui vont être mis en œuvre sur Euromed 2. Confié à Bouygues Construction et Bouygues Immobilier, il met en œuvre une procédure novatrice: l’appel à manifestation d’intérêt qui permet au public et au privé de co-construire un projet d’aménagement au travers d’une convention d’objectifs puis d’une convention cadre. Le projet porte sur 14 ha et 200 000 m2 avec la création de logements, commerces et bureaux tout en maintenant l’identité du quartier villageois des Crottes et les activités en place; le marché aux puces.

Parmi les dossiers prioritaires de la présidente d’Euroméditerranée, figure le chantier de la future plateforme ferroviaire de Mourepiane qui permettra le déménagement de la gare du Canet et la libération de 25 ha pour reconstituer le lit du ruisseau des Aygalades et créer un parc urbain de 14 ha au sein d’Euromed 2. Problème: le commissaire enquêteur a rendu un avis défavorable en décembre dernier sur ce projet mais il vient depuis peu d’être rayé des listes des commissaires enquêteurs. Affaire à suivre… «Nous discutons avec SNCF Réseau pour remettre à plat ce dossier et là aussi mieux informer la population sur les enjeux» précise Laure-Agnès Caradec.

 

Un budget de 54 millions d’euros pour 2016

 

Des réflexions sont également engagées sur la création d’une «Arena», «un équipement public fort dont devra se doter Euroméditerranée 2» affirme Laure-Agnès Caradec. Mais à l’heure où les marges de manœuvres financières de l’Etat et des collectivités se réduisent de plus de plus, il faudra sans doute faire appel pour ce projet à un partenariat public-privé. Egalement en réflexion, la création «d’un incubateur d’entreprise à dimension régionale», dédié aux nouvelles technologies et en relation avec les entreprises et l’université.

Concernant les financements dont dispose l’établissement public pour faire avancer l’opération, ils ont été «sécurisés» pour 2016. «Notre budget voté en novembre dernier s’élève à 54 millions d’euros dont 25 millions d’euros affectés aux travaux et 25 millions aux acquisitions foncières» précise François Jalinot, le directeur général de l’établissement public. Pour les travaux, ils seront affectés aux aménagements de la Porte d’Aix, aux travaux de consolidation de la digue du J4, à l’aménagement de l’esplanade de la Major, à des travaux sur Arenc, etc.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X