Industrie/Négoce

Lapeyre déploiera les drives dans tous ses magasins en 2015

Mots clés : Centre commercial - Magasin

Après un an de tests dans trois magasins, l’enseigne d’aménagement de la maison Lapeyre va généraliser l’enlèvement par « drive » à tous ses points de vente français. Un investissement présenté comme marginal par la filiale de Saint-Gobain, mais grâce auquel elle espère redresser une croissance en berne.

Alors que le phénomène « drive », qui permet aux clients de retirer leurs marchandises en voiture quand ils le souhaitent, semble s’essouffler dans la grande distribution alimentaire, l’enseigne Lapeyre, elle, fait le choix de s’y engouffrer.

La filiale de Saint-Gobain, spécialisée dans la fabrication et la vente de produits pour l’aménagement de l’habitat, vient d’annoncer le déploiement de drives dans 81 de ses magasins français en 2015. Dans les années à venir, 114 points de vente seront réaménagés au total (hors boutiques).

Un choix mûri après des tests fructueux dans trois magasins de l’enseigne à Mérignac (Gironde), Fréjus (Var) et Coignières (Yvelines) depuis 2013. « Les clients ont été immédiatement réceptifs. Les commandes passées sur le site internet se sont multipliées par deux », assure Jean-François Lacour, directeur du développement commercial chez Lapeyre.

 

Un investissement « relativement indolore »

 

Dans ces magasins, 25 % des enlèvements sont aujourd’hui effectués par le drive. Pour le groupe, le déploiement de ce service sur tout le territoire représente un investissement « relativement indolore », selon Jean-François Lacour. « Historiquement, nos zones d’enlèvement s’appelaient « drive ». La matérialisation des zones va changer (couleurs au sol, bornes…) mais les magasins ne vont pas avoir à mener de travaux ou d’aménagements particuliers », explique-t-il. Côté technique, l’enseigne a fait le choix de conserver son site de e-commerce actuel.

Pour Lapeyre, la généralisation du drive représente un des leviers qui vont permettre de « moderniser l’enseigne en plus d’améliorer le service ». Même si le drive accueillera aussi les clients ayant effectué des achats ou finalisé une commande en magasin, il vise à attirer une nouvelle clientèle plus jeune, connectée, adepte des achats en ligne mais réticente à honorer des frais de livraison parfois très onéreux.

 

Pour les pros, la suppression de l’attente

 

L’avantage principal du drive : pouvoir planifier l’enlèvement de ses achats dans les créneaux d’ouverture des magasins. Selon Jean-François Lacour, les professionnels aussi se laissent séduire par ce nouveau service. « Ils commandent en ligne ou en magasin et viennent retirer leurs marchandises quand ils veulent. Pour ces artisans souvent très pressés, la suppression de l’attente est un vrai plus ».

Reste à savoir si la généralisation du drive aidera Lapeyre à augmenter ses ventes et retrouver la croissance après deux années difficiles. En mai dernier, l’enseigne a renforcé ses services pour les professionnels du bâtiment et de l’aménagement en formalisant de nouveaux engagements via une offre dédiée.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X