Immobilier

« Lancer une plate-forme d’open data du foncier », Marc Kaszynski, président du Laboratoire d’initiatives foncières et territoriales innovantes (Lifti)

Mots clés : Établissements de soins

Le Lifti, jeune centre de ressources, cherche à ouvrir les données sur les mutations foncières aux entreprises pour éclairer leurs investissements.

Pourquoi avoir créé le Lifti ?

Marc Kaszynski : Les acteurs publics et privés ont besoin aujourd’hui d’un centre de ressources sur les questions foncières appréhendées dans toutes les dimensions du développement durable.

En qualité d’expert en aménagement du territoire, spécialisé dans le recyclage foncier des friches industrielles et des sites pollués, j’ai créé en 2017 le Laboratoire d’initiatives foncières et territoriales innovantes (Lifti) – en collaboration avec l’aménageur-constructeur et bailleur social Vilogia, le promoteur du groupe Ramery, Préam Immobilier, le cabinet DS Avocats et M Frédéric Roussel, notaire. Le Lifti est un fonds de dotations constitué de partenaires privés dont notamment EGF-BTP, Systra Foncier et Adéquation (institut d’observation des marchés immobiliers). Il est ouvert à d’autres.

 

Que peut apporter le Lifti aux acteurs privés ?

M.K : Notre groupe de travail sur l’ open data du foncier vise à développer la connaissance sur les marchés immobilier et foncier. Nous souhaitons ouvrir effectivement aux professionnels privés de l’immobilier l’accès au service « Demande de valeurs foncières » (DVF) du ministère des Finances, qui recense avec exhaustivité les mutations foncières et immobilières de chaque territoire, et lancer une plate-forme d’ open data du foncier.

 

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X