Environnement

Lancement de la certification NF Maison Individuelle démarche HQE

Mots clés : Démarche environnementale - Haute Qualité Environnementale - HQE - Maison individuelle - Normalisation - Marquage CE

Les Français, qui souhaitent vivre dans un logement individuel, vont dès cet automne pouvoir choisir des maisons neuves certifiées « NF Maison Individuelle démarche HQE ».

Céquami, l’organisme mandaté pour délivrer la marque NF pour les maisons individuelles, a en effet lancé officiellement le 30 mai sa nouvelle certification. Il fait déjà l’objet d’une vingtaine de demandes d’admissions de la part de constructeurs qui vont être audités dans les prochains mois. Fin septembre, les premiers devraient être certifiés. Lors de l’élaboration du référentiel, Céquami a d’ailleurs travaillé avec une dizaine d’entre eux. Trois – Geoxia, Mas Provence (membre du réseau Maisons d’en France) et Patrick Barbier, un indépendant du Doubs, ont accompagné le projet.
La nouvelle certification « est une étape supplémentaire. Elle vient compléter le dispositif NF maison individuelle existant », explique Patrick Nossent, le président de Céquami. Le constructeur est le premier maillon: « C’est lui qui s’engage d’abord. Il doit être prêt à répondre aux sollicitations du consommateur et à l’informer ». Les consommateurs, confrontés au renchérissement des énergies, sont mûrs mais ils ont besoin de repère face à des offres qui se présentent comme environnementales, sans qu’on en connaisse le contenu réel.

Le référentiel élaboré part d’un postulat: que la maison HQE soit au moins aussi confortable que les autres. Viennent ensuite un incontournable: le minimum réglementaire doit évidemment être respecté. Sur le plan environnemental, ensuite, la maison doit être:
– adaptée au site: une analyse du site dégageant atouts et contraintes doit être menée
– être économe en énergie: la maison doit être au moins 10% en dessous des niveaux réglementaires ou au moins 5% si elle utilise les énergies renouvelables
– être économe en eaux. cela suppose par exemple la chasse aux fuites, des équipements performants, une limite de la pression, une récupération pour l’extérieur….
Par ailleurs, le chantier doit être propre. Le constructeur s’engage sur ce point pour lui et pour ses sous-traitants. Des incontournables sont fixés mais on peut aller plus loin en matière de bruit, d’horaires, de pollution de l’air, de poussières…idem pour la pollution des sols, la casse de matériaux…
Patrick Nossent estime à 8000 euros le différentiel de prix par rapport à une maison ordinaire ou avance aussi une fourchette de 2 à 8% du prix de la maison.
Françoise Vaysse

Focus

Focus

La norme NF maison individuelle en chiffres


115 constructeurs certifiés
14000 maisons en 2005
2200 chantiers vérifiés en 2005

Vous êtes intéressé par le thème Environnement ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X