Entreprises de BTP

LafargeHolcim cesse son activité en Corée du Nord

Le groupe franco-suisse a cédé en 2017 une participation minoritaire qu’il détenait dans une cimenterie nord-coréenne.

 

LafargeHolcim se retire de la Corée du Nord. Le cimentier franco-suisse possédait 36% du capital de Sangwon Cement Company, une entreprise nord-coréenne qui exploite une cimenterie près de Pyongyang. « Cette participation minoritaire a été revendue en 2017 » a-t-on appris auprès d’une porte-parole de LafargeHolcim. Le montant de la transaction n’a pas été communiqué. Cette participation dans une entreprise nord-coréenne remonte à l’acquisition en 2008 du groupe égyptien Orascom Construction Industries Cement par Lafarge, avant la fusion en 2015 avec Holcim. Outre sa présence au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, Orascom détenait 36% dans une co-entreprise nord-coréenne, Sangwon Cement Company.

Lafarge Holcim indique par ailleurs qu’il n’avait pas de « contrôle managérial » ou « d’influence significative » dans l’entreprise et ne comptait pas d’employé sur place.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X