Réalisations

La ville de Rio inaugure sa Cité de la musique (portfolio)

Signée de l’architecte français Christian de Portzamparc, lauréat du prix Pritzker en 1994, la « Cidade da Musica Roberto Marinho » à Rio de Janeiro a ouvert ses portes le 27 décembre 2008, alors que démarre l’année de la France au Brésil.

Commande, programme, site, chantier, structure, etc. Tout, dans la Cité de la musique de Rio de Janeiro (Brésil), aura été marqué du sceau de l’exceptionnel. L’histoire commence en 2002 lorsque César Maia, alors maire de la ville, confie à Christian de Portzamparc la conception d’un complexe culturel dédié à la musique. Une commande publique directe rendue possible par l’aura et l’expertise mondialement reconnue du Pritzker 1994 en matière de salles de concert – il a signé la Cité de la musique de Paris (1995) et la Philharmonie de Luxembourg (2005). Le programme de cet opus brésilien inclut une salle philharmonique transformable en opéra, mais aussi une salle de musique de chambre, des locaux de répétition, une salle d’électroacoustique, trois cinémas, une médiathèque, un conservatoire, le siège de l’orchestre symphonique du Brésil, etc. Bref, une vraie petite ville à ancrer à Barra da Ticuja, nouveau quartier satellite de Rio, sur un territoire urbanisé à la hâte qui aligne tours et barres entre mer et montagnes.
Après d’innombrables maquettes et esquisses préparatoires, le projet prend forme. « L’idée était d’être dans le site et de donner le bâtiment à voir de loin. J’ai repensé à ma proposition pour le concours du musée national de Corée à Séoul en 1995, qui flottait sur le parc de la ville », explique Christian de Portzamparc. Le parti architectural se cristallise alors en deux immenses plans horizontaux de béton entre lesquels prennent place les coques isolées des salles, entourées des espaces dévolus au public et aux promeneurs, ouverts au vent et au paysage.
Imaginée par Carlos Fragelli et Bruno Contarini – collaborateur de longue date d’Oscar Niemeyer avec 103 réalisations à son actif -, la structure en béton précontraint de ce vaste vaisseau de 90.000 tonnes aura mobilisé pour sa réalisation pas moins de 3.000 ouvriers aux heures les plus intenses, ainsi que tous les échafaudages disponibles au Brésil ! Au total, la superstructure du bâtiment aura consommé 8.000 tonnes d’acier pour son seul ferraillage, 800 tonnes de câbles de prétension et quelque 65.000 m3 de béton… Le tout pour un chef-d’œuvre de sveltesse.

Jacques-Franck Degioanni, envoyé spécial à Rio de Janeiro

En images :
Voir le reportage photo réalisé en octobre 2008 par Jacques-Franck Degioanni
Voir des images plus récentes de l’opération issues du site globo.com

Focus

Fiche technique


– Maîtrise d’ouvrage : mairie de Rio de Janeiro.
– Maîtrise d’œuvre : Atelier Christian de Portzamparc, architecte. B. Beau, N. Eskes, A. P. Pontes, C. Cunha, C. Eschapasse, D. Cardelli, J.-C. Chaulet, M. Kaplan, T. Da Rocha Pitta, A. Magalhães, F. Araujo, L. Gomes, N. Gomes, M. Barray, F. Clausel, J. Fumat, A. Bezerra, L. Fonseca, R. Marota, D. Lepichon, D. Vidon, V. Nalin Ushara, R. Bolliger, D. Busarello, C. Flouvat, collaborateurs. L.A. Rangel Arquitetos, architecte d’exécution. Engineering S/A, ingénierie. Beton Engenharia/Bruno Contarini Engenharia/Fundaçao Leonel França, structure. Changement à vue/Solé & Associados, scénographie. XU acoustique/Acustica & Sônica, acousticiens. MHA Engenharia/Alexander Weinberg/Instal Engenharia, ingénierie installations. CAP Consultant Environnement, paysagiste. CCI Consultant Ingénierie, VRD. MN Leme Consultant, menuiseries. LD Studio/Rio Branco & Faccini, lumière. Alberto Cumplido de Sant’Anna, ascenseurs. GTI Projets et Consultants, étanchéité. Guy du Château, audio et vidéo. Shaft, sécurité incendie. Aqualar, lacs et fontaines.
– Entreprises : Construtora Andrade Guttierrez SA, Construtora Carioca-Christian Nielsen, Consorcio Cidade Da Musica Do Rio de Janeiro, Telem.
– Surface : 90 000 m2 (totale), 23 000 m2 utiles.
– Coût des travaux : 106 millions d’euros HT.

Christian de Portzamparc en quelques dates

1944 : naissance à Casablanca (Maroc).
1967 : architecte diplômé de l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts.
1971 : château d’eau à Marne-la-Vallée.
1975 : logements (209) des Hautes-Formes à Paris.
1983-1987 : école de danse de l’Opéra de Paris à Nanterre.
1984- 1995 : cité de la musique ouest (conservatoire national) et est (auditorium et musée) à la Villette.
1988-1992 : extension du musée Bourdelle, Paris.
1989-1991 : logements à Fukuoka, Japon.
1991-1993 : tour du Crédit Lyonnais à Lille.
1993 : grand prix national d’Architecture.
1993-1999 : palais de justice de Grasse.
1994-1999 : extension du palais des congrès, Paris.
1995-1999 : tour LVMH, New York.
1995 : lauréat de la consultation d’urbanisme pour le secteur Masséna, Paris.
1997 : lauréat du prix international d’architecture Pritzker décerné par la fondation Hayatt.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X