Aménagement

La Ville de Paris présente son projet « affiné » d’aménagement des voies sur berge

Le projet, controversé, d’aménagement des voies sur berge à Paris, qui consistera notamment à piétonniser une partie des quais bas, a été affiné en tenant compte des observations du préfet de Police, selon le schéma présenté jeudi 27 janvier par la première adjointe PS Anne Hidalgo.

A la rentrée de septembre 2010, la mairie de Paris avait lancé une concertation publique sur son ambitieux projet d’aménagement des berges de la Seine à Paris. Cette consultation, qui s’était traduite par 21 réunions publiques et 3.200 avis, sans compter les contributions sur un site internet dédié  (http://bergesdeseine.paris.fr/), a selon la mairie « montré qu’il y a un enthousiasme pour ce projet ». Conséquence : « nous en avons tiré un certain nombre de conclusions: nous allons aménager la totalité des berges de Seine, notamment dans le XIIe, XIIIe et XVe » arrondissements, a annoncé jeudi 27 janvier Anne Hidalgo, chargée de l’urbanisme. Le projet se cantonnait au départ aux arrondissements centraux.

3 arrondissements supplémentaires

Ainsi, dans le 12ème arrondissement, la réalisation d’une liaison sous forme de ponton ou d’encorbellement entre le port de la Rapée et le bassin de l’Arsenal sera mis à l’étude.
Dans le 13ème arrondissement, avec l’aménagement de Docks en Seine autour de la Cité de la Mode, c’est une véritable liaison vers le coeur de Paris, depuis le port d’Austerlitz et le pavillon des douanes jusqu’au passage sous la place Valhubert vers le jardin Tino Rossi dans le 5ème qui est envisagée.
Pour le 15ème arrondissement, un réaménagement de l’allée aux Cygnes (ilôt central boisé) doit être mené. Un programme visant à la remise en état du site et à sa valorisation sera ainsi élaboré. La continuité des circulations piétons et vélos depuis la tour Eiffel jusqu’à l’île St Germain devra être étudiée en lien avec Ports de Paris, avec le plus grand soin. Enfin une piscine au niveau du Parc André Citroën sera également réalisée.

Embouteillages et inodations

Autre point sur lequel la mairie de Paris a évolué en fonction des avis des Parisiens : « il y aura bien un traitement distinct de la rive gauche et de la rive droite », a précisé l’adjointe à l’urbanisme. La piétonisation totale des quais bas sur 2,5 km rive gauche est maintenue, entre Solferino et l’Alma.
Concernant les réserves de la Préfecture de police sur des noeuds de circulation pouvant surgir autour de la Concorde, la mairie a finalement décidé de « maintenir la voie de bus, rétrécir les voies pour créer une 4e file de circulation », quai Anatole France, rive gauche, a indiqué Mme Hidalgo.
 Face aux risques de crues comme celle survenue en décembre à Paris, « tous les aménagements seront légers et démontables, et nous sommes systématiquement prévenus des crues trois jours avant », a-t-elle précisé. Les installations sportives, des toilettes ou des vestiaires seront ainsi plutôt installés sur des barges flottantes.
 « L’élément le plus monumental sera l’emmarchement devant le musée d’Orsay » reliant l’ancienne gare aux quais bas, pour y créer des événements culturels.
 Le Conseil de Paris va rediscuter début février de ce projet qui devrait voir le jour à l’été 2012. Il a été revu financièrement: le budget d’investissement a été révisé en baisse (35 millions d’euros contre 40), mais le budget de fonctionnement porté de 2 à 5 millions d’euros par an.

Focus

Pour ou contre ?

71% des Parisiens sont favorables à ce projet phare de la deuxième mandature du maire PS de Paris Bertrand Delanoë, selon une enquête Ifop pour la mairie publiée jeudi 27 par Le Parisien. Mais dans le détail on s’aperçoit que si le projet pour la rive gauche (piétonnisation des quais bas) est bien accepté (42 %  d’avis « très favrorables »), le projet pour la rive droite (feux rouges sur la voie express Georges Pompidou) a du mal à passer. Ainsi 37 % des Parisiens intérrogés n’y sont pas favorables. Des opinions contradictoires qu’Anne Hidalgo interrogée par le Parisien résume d’une drôle de façon : « Nous avons une mesure qui confirme notre intuition. Il y a une très large adhésion des Parisiens au projet »…

Focus

Et maintenant ?

Début 2011 : Approbation du bilan de la concertation et lancement des enquêtes publiques

1er semestre 2011 : Etudes et enquêtes publiques

Fin 2011 – début 2012 : Procédures de marchés de travaux

Mi-2012 : Préparation des chantiers et travaux

Septembre 2012 : Ouverture au public

 

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X