L'Actu

La ville de Nice cède à ses habitants son patrimoine… miniature

Envie d’un bout de Promenade des Anglais ou d’Opéra de Nice dans son jardin ? Les reproductions des principaux monuments de la capitale azuréenne ont été offertes à ses habitants mercredi, dix ans après la fermeture du parc « Nice miniature » qui les avait vu naître.

De la curieuse qui se « verrait bien reconstituer un quartier de Nice dans (sa) propriété de 3.000 m2 » au couple qui cherche « une église pour faire une crèche géante », plusieurs dizaines d’amateurs se sont pressés mercredi pour découvrir la vingtaine de pièces proposées par la municipalité, a constaté une journaliste de l’AFP.

Musée d’art contemporain, quais de la promenade des anglais, palais et églises de la vieille ville, gares, villas prestigieuses, commerces traditionnels, ces « miniatures », d’au moins un mètre de haut pour la plupart, offrent une vue complète du patrimoine architectural niçois.
Elles avaient été fabriquées, à grand frais, pour l’installation d’un parc « Nice miniature », ouvert à la fin des années 80 et fermé, après dépôt de bilan, en 1995.
Au fil des ans, nombre de ces minutieuses maquettes, bâties en résine, s’étaient dégradées ou avaient été vandalisées, conduisant la mairie à décider de leur destruction. Devant l’opposition des défenseurs de ce patrimoine miniature, la mairie a finalement choisi d’en faire don aux Niçois, selon des conditions bien précises. »Une convention a été rédigée stipulant que les nouveaux détenteurs des pièces devront s’engager à les restaurer et à les prêter à la ville de Nice en cas d’exposition. Si deux candidats jettent leur dévolu sur la même miniature, ils seront départagés par tirage au sort sous contrôle d’huissier », a prévenu André Barthe, adjoint à la culture

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X