Paysage

La Villa Médicis du paysage émerge à Versailles

Mots clés : Aménagement paysager - Manifestations culturelles

Cinq femmes de moins de 40 ans, dont quatre paysagistes et une musicienne, composent la première promotion d’artistes en résidence à la Villa Le Nôtre. L’institution portée par l’Ecole nationale supérieure de paysage de Versailles conforte les espoirs de ses promoteurs et financeurs.

Les cinq premières lauréates de la Villa internationale des paysagistes répondent au cahier des charges : « Développer une plate-forme où se rencontrent et s’hybrident les savoirs, les cultures et les innovations dans le champ du paysage et où s’inventent les nouvelles démarches de création », résume le fascicule édité fin septembre à l’occasion de l’accueil des résidentes.

 

Rayonnement

 

Seul bémol : « Nous ne sommes pas encore très internationaux », reconnaît Vincent Piveteau, directeur de l’Ecole nationale supérieure de paysage de Versailles qui porte le projet rendu possible par les financements de l’association interprofessionnelle du végétal Valhor, du département des Yvelines et de la réserve parlementaire de François de Mazières, député et maire de Versailles.

Une Vénézuelienne travaillant en France et une française basée à Chicago n’en témoignent pas moins du potentiel de rayonnement de la villa, dont les programmes portent quelques-uns des noms les plus illustres de l’école française du paysage : Jean-Baptiste de la Quintinie, Jean-Claude Nicolas Forestier, Yves Brunier, André Le Nôtre. Le jury de la première promotion n’a pas attribué la bourse correspondant à ce dernier programme, dédié à des paysagistes confirmés. En revanche, le conseil départemental des Yvelines finance deux des cinq résidences. Les cinq lauréates travaillent sur des sites identifiés dans la région Ile-de-France.

 

Du jazz aux délaissés urbains

 

Un concert au Potager du roi a lancé la contribution d’Isabelle Olivier, qui a interprété à la harpe, sur un registre jazzy, le conte du baron perché d’Italo Calvino. Cette boursière du conseil départemental des Yvelines illustre l’idée d’hybridation des arts à travers un projet d’opéra jazz inspiré par l’illustre potager. Lauréate du programme Yves Brunier, Amélie Blachot dresse des passerelles entre cartographie et arts plastiques : elle approfondira un protocole artistique déjà testé à Grenoble. Désignée pour le programme Jean-Claude Nicolas Forestier, Laurence Crémel explore aussi de nouvelles applications de la cartographie, sur le thème des horizons tels que les perçoivent ceux qui les regardent.

En prise plus directe avec le monde de l’aménagement, Léna Soffer entend contribuer à mettre des cours privées dans l’espace public, en fertilisant leurs sols. Ce projet du programme La Quintinie, qui s’appliquera à des cours parisiennes, se rapproche du thème développé, sur des échelles plus vastes, par Eugénie Denardaud : la boursière des Yvelines cherche à exploiter le potentiel des délaissés urbains et des espaces publics des quartiers en reconversion.

 

Murs en devenir

 

Les cinq premières résidences dureront de trois à six mois. En mars 2016, un jury statuera sur les suivantes. Le rodage du concept intervient dans des murs en devenir : la Villa Médicis du paysage siège dans une aile de l’ancien hôtel particulier de Jean-Baptiste de La Quintinie – créateur, entre 1678 et 1683, du Potager du roi – un bâtiment intégré à l’école du paysage de Versailles. Sa réhabilitation vise à favoriser les rencontres entre les étudiants et les résidents, dans le cadre d’un programme de transformation de plusieurs locaux de l’école. L’architecte en chef des monuments historiques chargé de Versailles, Frédéric Didier, pilote les aménagements extérieurs. Pour l’intérieur, l’école prépare le lancement d’un appel à candidature de maîtrise d’œuvre. L’opération estimée à 1,3 million d’euros durera plusieurs années.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X