Entreprises de BTP

La valeur boursière de Sacyr risque de baisser selon Jean-François Roverato

Le président d’Eiffage, dont le conseil d’administration vient de rejeter un projet d’offre d’échange (OPE) de Sacyr, estime que la valeur des actions du groupe espagnol risque de chuter prochainement, dans le Figaro de mardi.
« Sacyr propose aujourd’hui de payer les actions d’Eiffage avec ses propres titres, dont la valeur reflète celle de ses actifs immobiliers en Espagne », qui « pourraient être révisés à la baisse très prochainement », déclare M. Roverato.
« Je dis non à une OPE mais oui à une offre en cash à 129,30 euros pour tous les actionnaires », poursuit-il.

Le groupe espagnol, qui détient déjà 33,32% d’Eiffage, propose d’échanger cinq actions du français contre 12 actions Sacyr de nouvelle émission, valorisant son offre à environ 6,5 milliards d’euros.
« Les maigres synergies que Sacyr défend attestent du manque d’intérêt de ce mariage. Sacyr nous apporterait ses dettes, nous lui apporterions notre savoir-faire », affirme-t-il.
Par ailleurs, un rapprochement avec Vinci « aurait du sens » mais « poserait des problèmes de concurrence et de prix », raison pour laquelle cette hypothèse devrait rester « au niveau du fantasme ».
Le conseil d’administration d’Eiffage a rejeté lundi à l’unanimité le projet d’offre déposé par Sacyr et décidé de porter plainte pour « irrégularités résultant de l’action de concert » entre actionnaires espagnols.
M. Roverato déclare qu’il a la « conviction » qu’Eiffage pourra « convaincre les autorités compétentes qu’il existe un concert ».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X