Performance énergétique

La transition énergétique dans la vraie vie

Mots clés : Efficacité énergétique - Etat et collectivités locales

Préfigurant le dispositif des passeports de rénovation énergétique, la communauté urbaine d’Arras invite dès maintenant les habitants de son territoire à s’emparer de la démarche en lançant, avec EDF et GDF Suez, le «Parcours de rénovation énergétique». Une première en France.

L’expérimentation ne pouvait se faire ailleurs que dans la région qui s’est engagée dans la Troisième révolution industrielle chère à Jeremy Rifkin. Philippe Vasseur, le président de la CCI Nord de France, souligne, toutefois, que l’efficacité énergétique n’entrait pas dans les travaux de l’essayiste américain et que le Nord-Pas-de-Calais a souhaité en faire la base de son master plan. Alors, quand au Comité Grand Lille, réseau de lobbying œuvrant au rayonnement de la grande aire urbaine lilloise, a été abordée la question du «passage au concret», celle-ci n’est pas restée longtemps en suspens. «Vous avez trouvé votre terrain de jeu», a dit en substance Philippe Rapeneau, le président de la communauté urbaine d’Arras.

«La Troisième révolution industrielle est en train de réussir, se réjouit Philippe Vasseur. Plus de 500 projets industriels auront été identifiés en 2015. Mais maintenant, pour aboutir, il faut que la population se l’approprie, que cela ne reste pas un concept de décideurs.» Et quoi de mieux que le «Parcours de rénovation énergétique», lancé ce 9 décembre, pour amorcer le mouvement ?

 

Il faut accompagner

 

Afin d’améliorer l’efficacité énergétique de son parc de logement et de réduire les émissions de gaz à effet de serre, la communauté urbaine d’Arras, en partenariat avec EDF et GDF SUEZ, se propose d’accompagner les propriétaires occupant une maison individuelle construite avant 1975 dans la rénovation de leur habitat. Le système prend appui sur l’Espace Info Energie de l’Arrageois. L’ambition porte sur 150 parcours par an sur deux années.

L’accompagnement commence par la fourniture d’une liste d’auditeurs sélectionnés. EDF, GDF SUEZ et la communauté urbaine d’Arras s’engagent à financer l’audit jusqu’à 600 euros. Le dispositif doit être incitatif. «On s’aperçoit qu’au-dessus de 150 euros, un foyer ne va pas forcément investir dans du conseil», note Pierre-François Chenu, directeur des relations externes pour GDF Suez. A partir de ces données prenant en compte le vrai mode de vie des ménages, sont établis différents programmes de travaux pour consommer moins, accompagnés d’une liste d’entreprises labellisées RGE pour les réaliser. L’identification des aides financières disponible est également étudiée avec le concours d’un conseiller Info Energie. Une fois les travaux de rénovation effectués, les propriétaires sont encore informés sur le suivi de leur consommation et sur les éco-gestes à mettre en place. «Ce parcours va desserrer plusieurs freins, estime Pierre-François Chenu: un manque d’information, car avec Internet parfois on ne sait plus; une rupture de confiance chez les acteurs qui se sont peut-être lancés trop tôt dans la rénovation énergétique; la difficulté qui entoure bien souvent l’obtention d’aides; la barrière que peut constituer un budget restreint; enfin, – reconnaissons-le – le côté pas très glamour de la rénovation énergétique.»

 

Des perspectives

 

Ses conséquences indirectes sont, en revanche, très stimulantes. «La rénovation énergétique c’est à la fois un enjeu de croissance, d’emploi, de balance des paiements et de climat», rappelle Alain Laruelle, directeur EDF commerce Nord-Ouest. «Le parcours rénovation énergétique va permettre d’améliorer l’état des carnets de commande», se réjouit Patrick Véret, vice-président de la FFB Lens-Artois. 150 dossiers sont instruits chaque mois par Qualibat dans le Nord-Pas-de-Calais. Et Philippe Vasseur de conclure: « Ne tombons pas dans le piège de la baisse du prix du pétrole. Et méfions-nous des prophètes. L’Agence internationale de l’Energie s’est trompée si souvent dans ses prédictions.» En un mot, la transition énergétique, c’est maintenant.

 

Plus de détails sur le parcours de rénovation énergétique en cliquant sur ce lien

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    Vous avez dit révolution ?

    L’article n’est peut-être pas assez complet, mais à la lecture je ne vois pas en quoi ce programme est révolutionnaire par rapport au programme Effilogis en Franche-Comté…
    Signaler un abus
  • - Le

    la trasition energetique + la transition numerique = des depenses pour faire des economies

    pour les economi d energies dans la construction = il ne suffit pas que le numerique se deploie en ville pour que la ville et le logement devienne intelligent= il convient de saisir les multiples enjeux ;d un outil qui concerne tous les domaines d actrativite et les metiers du BTP de l energie des service de la securite = la transition il faut des professionnels sur le terrain pour la mise en marche
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X