Grand Paris

La Société du Grand Paris attribue deux marchés de génie civil sur la ligne 15 Sud

Mots clés : Entreprise du BTP - Gares, aéroports - Ouvrage d'art - Politique des transports - Travaux publics

La réalisation du tunnel foré entre les sites de Noisy-Champs et Bry-Villiers-Champigny est confiée au groupement Alliance avec Demathieu Bard Construction, mandataire du groupement. Quant au marché de travaux de génie civil de l’arrière-gare de Noisy-Champs, à la jonction des lignes15 Sud et 16 du Grand Paris Express, il a été attribué à un groupement mené par Léon Grosse TP.

Le groupement Alliance, composé de Demathieu Bard Construction (mandataire), NGE Génie Civil, GTS, Guintoli, Impresa Pizzarotti, Implénia, Franki Foundations Belgium et Atlas Fondations, s’est vu confier par la Société du Grand Paris le marché de la réalisation du tunnel foré entre les sites de Noisy-Champs et Bry-Villiers-Champigny.  Le montant du marché est de 363 millions d’euros.

Les travaux incluent la réalisation de deux puits d’entrée de tunneliers au sud de Noisy-Champs, le creusement de 4,7 km de tunnel jusqu’à Bry-Villiers-Champigny (gare exclue), le creusement du tunnel de raccordement au site de maintenance et de remisage (SMR) d’une longueur de 2,2 km ainsi que la réalisation d’un ouvrage de débranchement et de huit ouvrages annexes. Les opérations de génie civil commenceront en janvier 2017.

Le marché de travaux de génie civil de l’arrière-gare de Noisy-Champs, à la jonction des lignes 15 Sud et 16 du Grand Paris Express, a lui été attribué à un groupement constitué des entreprises Parenge, Dacquin parois moulées et Léon Grosse TP (mandataire du groupement). Le montant du marché est de 51 millions d’euros.

L’arrière gare comprend les positions de garage du terminus et de retournement des trains de la ligne 15 Sud. Le marché inclut également le puits d’entrée du tunnelier de la ligne 16 et un niveau de parking. Les opérations de génie civil commenceront en janvier 2017.

 « Les groupements se sont engagés à confier 20 % du montant des travaux à des PME et à réserver 5 % des heures de travaux à l’insertion » a souligné Philippe Yvin, président du directoire de la Société du Grand Paris.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X