Aménagement

La Semmassy devient Paris Sud Aménagement

Après une modification des statuts et avant une ouverture du capital, la Semmassy change de nom. Une nouvelle identité qui accompagne l’évolution de ses missions.

Créée en 1983 pour répondre aux besoins opérationnels de la Ville de Massy (Essonne), la Semmassy devient Paris Sud Aménagement. « Ce changement de nom accompagne l’élargissement de nos compétences », explique Willem Pauwels, directeur de Paris Sud Aménagement.

Outre les missions d’aménagement et de construction pour le compte de tiers, la SEM, forte de son expérience sur le quartier Atlantis, s’est positionnée sur le créneau du conseil, notamment en matière de requalification de parcs d’activité existants et de montage d’opérations (hors ZAC). « Actuellement, de grands propriétaires organisent des mises en concurrence pour valoriser leur foncier. Dans le cadre de ces consultations, nous accompagnons des promoteurs sur cinq sites pour façonner le montage, le projet », ajoute Willem Pauwels. Enfin, depuis 2015, suite à une modification des statuts, la SEM peut réaliser des opérations en compte propre. Le premier programme, réalisé en copromotion, portera sur la construction de 12 000 à 13 000 m2 de logements.

 

« Notre ADN, le partenariat entre le public et le privé »

 

Suite logique des évolutions précédentes, Paris Sud Aménagement va ouvrir son capital. Aujourd’hui, il est principalement détenu par la Ville de Massy à hauteur de 67%, BNP Paribas (14%) et la Caisse des dépôts (14%). « Cette ouverture de capital traduit notre volonté de devenir un acteur économique, indique le directeur de Paris Sud Aménagement. Notre ADN, c’est le partenariat entre le public et le privé. C’est une façon de produire la ville dans une période où les collectivités locales ont de moins en moins de moyens financiers ».

Ces différents changements ne devraient pas s’accompagner d’une augmentation des effectifs (20 collaborateurs actuellement). « Nous voulons rester une structure de proximité, d’échanges. Notre spécificité, c’est la valorisation progressive des territoires aux franges de la première couronne. Nous sommes sur une niche. Nous sommes des artisans », conclut Willem Pauwels.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X