Aménagement

La Sem Oppidea, concessionnaire de la ZAC Toulouse Montaudran Aerospace

Mots clés : Economie mixte - Etat et collectivités locales - Situation économique

La société d’économie mixte de Toulouse Métropole a été choisie pour conduire le programme d’aménagement de la friche aéronautique destinée à accueillir 355 000 m2 de surface de plancher à proximité du complexe scientifique de Rangueil.

 

Après avoir signé le traité de concession pour l’aménagement de la ZAC d’Empalot à Toulouse avec la communauté urbaine de Toulouse Métropole en fin d’année dernière, la société d’économie mixte Oppidea devrait en signer un autre avec la même collectivité pour l’aménagement de la ZAC Toulouse Montaudran Aerospace. Lors de son dernier conseil communautaire le 20 décembre dernier, Toulouse Métropole a en effet validé la concession d’aménagement pour une durée de douze ans d’une friche caractérisée par la présence d’une ancienne piste aérienne de 1 800 mètres de long et de 30 mètres de large. Réservée aux piétons, aux transports en commun et aux cycles, elle constitue d’ailleurs l’armature du projet urbain dessiné par David Mangin sur la ZAC de 56 hectares située le long de la rocade, au sud-est de l’agglomération.

 

355 000 m2 de plancher

 

Oppidea aura pour mission d’acheter les terrains, les commercialiser et les viabiliser ainsi que de réaliser tous les espaces publics (plus de 55 % du site) conformément aux principes d’aménagement de l’urbaniste. Le programme consiste à développer 355 000 m2 de surface de plancher, dont 190 000 réservés aux bureaux, 50 000 m2 à la recherche et à l’enseignement supérieur, 80 000 m2 à l’habitat, 15 000 m2 aux équipements publics, et enfin, 20 000 m2 aux commerces et services.

Au-delà du chantier de construction de l’Espace Clément Ader livré cette année, vont commencer fin 2013 l’aménagement des espaces publics, la construction de la plate-forme thermique Farenheit et celle du bâtiment du Conservatoire des mécaniques, ainsi que de bureaux et de services. Dans l’attente d’accord avec les autres cofinanceurs, devraient également sortir de terre en 2014 et 2015 les locaux abritant une antenne du CEA (10 000 m2) et l’Institut de Recherche Technologique Aéronautique espace et systèmes embarqués (8 000 m2).

Le total des dépenses et recettes s’équilibre à hauteur de 91 millions d’euros HT. La concession d’aménagement participera aux équipements du grand secteur Montaudran auprès de la collectivité à hauteur de 2,4 millions d’euros HT.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X