Santé

La santé, le chantier vital des chefs d’entreprise du bâtiment

Mots clés : Entreprise du BTP - Risque sanitaire

Rarement pris en charge jusqu’à présent, l’état de santé des entrepreneurs du bâtiment fait enfin l’objet d’une réelle attention.

« À 67 ans, j’ai cinquante et un ans d’exercice du métier. Les artisans sont confrontés à un système social qui les précarise. L’allongement de la durée de vie est une chose, celle de l’activité en est une autre et a un seuil infranchissable. La non-prise en compte de la pénibilité et du vieillissement global des artisans va entraîner une augmentation des accidents du travail », explique Bernard François, couvreur dans l’Hérault. De son côté, Viviane Tillieux, dirigeante d’une entreprise de menuiserie dans le Nord, juge que « la santé passe après tout le reste. Il y a trois ans, je me suis retrouvé fatigué, anxieux, avec l’impression d’être submergé alors que l’entreprise allait bien. Au lieu de prendre des anxiolytiques, j’ai décidé de faire un cours de yoga par semaine et de reprendre la course à pied. Comme les salariés, nous devons prendre soin de nous et les solutions existent. » 

...
Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X