Logement

La requalification urbaine du quartier de l’Ariane prend forme à Nice

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Etat et collectivités locales - Gestion et opérations immobilières - Urbanisme - aménagement urbain

Ce 14 juin, dans le quartier de l’Ariane à Nice, Dominique Estrosi-Sassone, maire-adjointe de Nice et sénateur des Alpes-Maritimes, a inauguré 130 logements, dont 68 locatifs sociaux et 62 en accession maîtrisée. Un programme immobilier qui accompagne la rénovation urbaine en cours depuis 2007 de ce quartier prioritaire.

Dans le quartier de l’Ariane (10 000 habitants, 4 500 logements), à l’est de Nice (Alpes-Maritimes), Dominique Estrosi-Sassone, maire-adjointe de Nice et sénateur des Alpes-Maritimes, a inauguré, ce 14 juin, deux programmes immobiliers de 130 logements au total respectivement portés par Logirem et Nexity. Le choix d’une date commune n’est pas le fruit du hasard.

L’opération «Les Terrasses du Paillon», réalisée sous maîtrise d’ouvrage directe du bailleur social, et l’opération «Arc en Ciel» sous celle du promoteur font partie d’une même opération globale de rénovation urbaine conduite depuis 2007 dans ce quartier niçois ancien mais qui s’est développé dans les années 1960 avec l’arrivée des rapatriés d’Algérie. Se faisant face, les deux bâtiments occupent une même emprise foncière, propriété de la commune qui a lancé une déclaration d’utilité publique pour acquérir les 25% restants. A ce titre, elle a imposé aux deux maîtres d’ouvrage de conduire ensemble le permis de construire «pour des raisons de plan-masse et de règles d’urbanisme. La collectivité a aussi imposé une mixité avec 50% en accession et 50% en locatif social. De plus, dans la partie libre, elle a demandé de réserver la résidence à des primo-accédants», a précisé Dominique Estrosi-Sassone rappelant que c’est aussi une opération d’aménagement avec la réalisation de la nouvelle voie qui sépare les deux bâtiments.

 

Prix de vente maîtrisé

 

Ainsi, Nexity a construit 62 logements en accession maîtrisée pour un prix moyen au mètre carré de 2 350 euros TTC (parking compris et TVA réduite). Une opération qui a bien fonctionné dans un territoire tendu où le prix moyen de vente dépasse les 5 000 euros/m2. En effet, sur les 62 logements, il reste n’en reste que deux à commercialiser. Fort de ce succès, le promoteur porte deux autres projets conçus par Architecture Studio dans le quartier de l’Ariane: le premier de 138 logements, dont 48 sociaux et 90 PLS, est en phase travaux pour un montant de 8 millions d’euros HT; le second de 84 logements est en phase de lancement commercial pour un montant de travaux de 4,7 millions d’euros HT.

Avec les 68 logements locatifs sociaux et trois commerces, qui composent l’opération des Terrasses du Paillon, Logirem intervient aussi pour la première fois dans le quartier Ariane. «Cette opération entre dans notre logique de dynamisation des quartiers pour les 50 ans à venir et cela avec l’aide des habitants du quartier», a rappelé Eric Pinatel, directeur général de Logirem, mettant en avant «les balcons et terrasses généreuses, la proximité de l’autoroute, la situation en entrée de ville…».

Les deux opérations s’inscrivent dans la phase 1 de l’opération globale de requalification des quartiers Est de Nice. En comptant la reconfiguration des espaces publics et la requalification paysagère, la collectivité et ses partenaires vont investir au total plus de 155 millions d’euros TTC dans ce quartier aujourd’hui classé prioritaire et qui fera l’objet d’une nouvelle convention avec l’Agence nationale de la rénovation urbaine. Y sera notamment abordée la question de la desserte avec l’amélioration du cadencement de la ligne TER Nice-Breil dont l’étude de faisabilité vient d’être lancée.

 

Fiche technique

«Les Terrasses du Paillon», 68 logements locatifs sociaux (bâtiment en R+5)

Maîtrise d’ouvrage: Logirem

Maîtrise d’œuvre: Atelier du Port, Didier Roman (architecte mandataire).

Entreprise générale: Eiffage.

Coût travaux: 6,2 millions d’euros HT

 

«Arc en Ciel», 62 logements (bâtiment en R+5)

Maîtrise d’ouvrage: Nexity

Maîtrise d’œuvre: In Situ, Michel Benaïm (architecte mandataire).

Entreprises: Enetra (terrassement), CCM (gros œuvre), CGCC (plomberie), Nice Etanche (étanchéité), Menuiserie A&B, Entreprise Buchet (électricité).

Coût travaux: 4,5 millions d’euros HT.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X