Aménagement

La «reine des citadelles» offre une relecture du projet urbain lillois

C’est parti pour deux ans et demi de travaux au Champ de Mars de Lille, au cœur de la Citadelle que Vauban considérait comme son chef-d’œuvre. L’opération vise à remodeler les lieux tels qu’ils se présentaient au XIXe siècle tout en les adaptant aux usages contemporains de loisirs.

Le chantier qui a démarré le 6 janvier dans l’enceinte de la Citadelle de Lille est bien plus qu’un simple projet d’aménagement. Il est porteur d’un récit et témoin du dialogue qui peut s’instaurer entre une ville et ses fortifications. Pour bien saisir les enjeux de l’opération, il faut remonter au début des années 2000. Au lieu de constituer un poumon vert, dont Lille a pourtant grand besoin pour faire contrepoids à sa minéralité, les 100 hectares du site, et plus particulièrement l’esplanade du Champ de Mars, ont été annexés par la circulation automobile. C’est encore pire les soirs de match du LOSC ! Car le stade Grimonprez-Jooris se situe dans la place. L’arrivée en nombre d’écologistes au conseil municipal en 2001 aux côtés de Martine Aubry va, toutefois, permettre le lancement d’un premier projet de réhabilitation de l’esplanade, instaurant le stationnement payant. La pression urbaine reste néanmoins très forte et alors que Grimonprez-Jooris ne s’avère plus conforme aux exigences du football moderne, il est décidé de construire un stade plus grand au même endroit. Les recours des associations de défense du patrimoine auront, cependant, raison du permis de construire délivré par Martine Aubry. Grimonprez-Jooris sera finalement rasé en 2010, mettant à jour une prairie humide à la flore remarquable.

Entretemps, le projet européen Septentrion (2003-2008) visant à faire de la ville forte une ville durable a amplifié la prise de conscience de la richesse écologique des sites fortifiés. Puis lui a succédé le projet «Murailles et Jardins» (2009-2014), dont le Département du Nord a été désigné chef de file, et qui s’est donné pour double ambition d’avancer dans la prise en considération du milieu vivant lié à ce patrimoine exceptionnel et de contribuer à sa valorisation culturelle. L’aménagement du Champ de Mars s’inscrit dans cette démarche. Après une première consultation, remportée par l’agence Paysages mais finalement avortée, la Ville et la Métropole de Lille en ont finalement confié la conception à Michel Corajoud, décédé cet automne et qui n’aura malheureusement pas le bonheur de voir son travail mis en œuvre.

 

Banc d’un kilomètre

 

Le projet s’étend sur 21 hectares et vise à remplir trois objectifs: restituer au site son aspect historique, le rendre plus fonctionnel et améliorer l’offre de stationnement. Au programme, la reconstruction du glacis et du chemin couvert qui bordaient naguère les fortifications (pas sur le modèle originel mais suivant les plans de la deuxième partie du XIXe siècle, mieux adaptés aux usages modernes); mais également celle des ponts reliant la Citadelle au Vieux-Lille: Napoléon à l’identique (en cours de livraison), Petit-Paradis et Ramponneau de manière contemporaine (livraison respectivement en 2016 et 2017); la modernisation et la mise aux normes du plateau technique de l’esplanade (création d’un espace dédié aux caravanes des forains), assortie du réaménagement complet des sols avec un revêtement plus adapté aux manifestations festives (allées en béton balayé et gravillons du Boulonnais entre les allées); et la mise en place de deux poches de parking (l’une, de 1 000 places, au Nord, l’autre, de 300 places, réservée aux militaires, au Sud), complétées d’un lieu spécifique pour les cars de tourisme avec bâtiment d’accueil pour les chauffeurs (le revêtement de ces parkings sera réalisé en dalles à remplissage suivant une alternance herbe et pavés). Enfin, last but not least, l’opération se prolongera par un réaménagement complet de la promenade longeant la Deûle: un cheminement central en béton et des plages seront agencés (surfaces de sable stabilisées, nouvelles plantations, mobilier). Le lien avec l’esplanade se fera par une gigantesque banquette en bois d’un kilomètre de long, juste interrompue pour le passage des piétons !  Dans deux ans et demi, les Lillois auront leur Central Park. Ou comment le patrimoine peut servir à la relecture du projet urbain.

 

Focus

23,5 millions d’euros de travaux

Le chantier, d’un montant de 23,47 millions d’euros TTC (18,2 millions d’euros à la charge de la Métropole européenne de Lille et 5,3 millions d’euros à la charge de la Ville), se déroulera en quatre phases: parking Nord et fortifications (jusqu’à septembre 2015), puis parking Sud et glacis (octobre 2015 au printemps 2016), finitions parking Sud et partie Nord de la promenade (printemps-été 2016), enfin, partie Sud de la promenade et aménagement de la base de vie (été 2016 au printemps 2017).

 

Focus

Maîtrises d’ouvrage et entreprises adjudicatrices

 

Lille Métropole

Démolitions, terrassement, voirie et assainissement (lot 1): Jean Lefebvre Lille Flandres / EUROVIA STR / VPN / ID Verde; mobilier urbain, structures métalliques (lot 2): Entreprise Loison; contrôles d’accès (lot 3): Cegelec Nord Tertiaire / Jean Lefebvre Lille Flandres.

 

Ville de Lille

Tranchées, fourreaux, réseaux d’adduction en eau liés aux manifestations, chemin couvert (lot 1): Entreprise Jean Lefebvre Lille Flandres / Eurovia STR / VPN / ID Verde; éclairage (mâts et câbles) réseaux électriques liés aux manifestations (lot 2): Satelec; espaces verts et plantations: France Environnement (lot 3); mobilier et serrurerie (lot 4): ID Verde / Entreprise Jean Lefebvre Lille Flandres.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X