Transport et infrastructures

La RATP lance à son tour un « éco-comparateur »

La RATP a lancé à son tour sur son site internet un « éco-comparateur » qui permet de comparer l’impact sur l’environnement des différents modes de transport, a annoncé la régie des transports parisiens vendredi 1 août.

Dorénavant, en dessous du temps de parcours affiché sur le site de la RATP lors d’une recherche d’itinéraire, vous trouverez l’émission en équivalent grammes de CO2 du trajet en transport en commun et en voiture. Avec ce « comparateur modal », la régie souhaite permettre aux usagers de « choisir la solution de transports la plus écologique » en comparant « les émissions de gaz à effet de serre (dont le CO2 est le principal responsable) », a détaillé la RATP dans un communiqué.
« Lorsque vous empruntez le métro, tramway ou RER plutôt que votre voiture, vous consommez cinq fois moins d’énergie et émettez près de cinquante fois moins de gaz à effet de serre », a fait valoir la régie autonome.

Courneuve-Trocadero: 45g de CO2 en transport en commun contre 2070 g en voiture
Par exemple, pour aller de la Courneuve (Seine-Saint-Denis) au Trocadero (XVIème), le site de la RATP indique que l’émission de CO2 est de 45 grammes en transport en commun contre 2070 grammes en voiture.
Lancé en 2006, l’EcoComparateur de la SNCF (terme déposé par la compagnie ferroviaire) avait déclenché l’ire du patron d’Air France-KLM, Jean-Cyril Spinetta, qui avait estimé que les chiffres mentionnés étaient « grossièrement faux ». C’est pourquoi la RATP a décider de prendre les devants en s’expliquant sur sa méthode(Voir l’encadré plus bas).

Focus

La RATP s'explique:



Pourquoi calculer les émissions de gaz à effet de serre dues à ses déplacements ?
Le secteur des transports est, avec celui du bâtiment, le plus fort contributeur en émissions de gaz à effet de serre en France et en Europe. Dans ces deux secteurs, les comportements de chacun peuvent faire évoluer les tendances et aider à la lutte contre le changement climatique.
Choisir les transports en commun de la RATP, c’est choisir de consommer en moyenne cinq fois moins d’énergie et émettre 10 fois moins de gaz à effet de serre que si vous utilisez votre voiture.

Comment sont calculées les distances parcourues ?
Dans sa phase de lancement, ce comparateur repose sur l’hypothèse simplificatrice selon laquelle les distances parcourues en transports en commun ou en voiture sont identiques.
Celles-ci sont calculées en additionnant les distances à vol d’oiseau entre chaque étape du trajet. Par exemple, pour un itinéraire comprenant à la fois marche à pied, métro et bus, la distance calculée correspond à la somme des longueurs de chacun des segments.
Ce mode de calcul peut parfois amener quelques distorsions (de l’ordre de 10%), notamment sur le calcul des distances parcourues par les modes routiers.

Comment les calculs sont-ils effectués ?
En voiture, la distance parcourue correspond à la longueur totale du trajet.
Emissions de gaz à effet de serre en voiture =
distance totale parcourue x facteur d’émission moyen d’une voiture en milieu urbain.
En transports en commun, chaque tronçon est traité individuellement, les émissions étant ensuite additionnées.
Exemple:
Emissions de gaz à effet de serre en transports en commun =
distance parcourue en métro x facteur d’émission moyen du métro +
distance parcourue en bus x facteur d’émission moyen du bus
la marche à pied et le vélo ne sont pas émetteurs

Les données sont-elles fiables ?
RATP et ADEME* travaillent conjointement sur la caractérisation des émissions de gaz à effet de serre des transports en commun de la RATP depuis plusieurs années.
Les facteurs d’émission utilisés dans le cadre du comparateur modal résultent d’une étude administrée par le PREDIT* et ont été validés par l’ADEME (« Efficacité énergétique, émissions de CO2 et autres émissions gazeuses spécifiques des modes de transport » – ADEME/Deloitte – nov. 2007).

* ADEME : Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie
* PREDIT : Programme National de Recherche et d’Innovation dans les Transports Terrestres

Que signifie l’unité geqCO2/voyageur.km ?
L’unité retenue est le gramme équivalent CO2 par voyageur kilomètre (geqCO2/voyageur.km), c’est-à-dire la quantité de gaz à effet de serre émise par un voyageur sur un kilomètre transcrite en équivalent CO2. Cette unité est communément utilisée par les professionnels des transports et de l’énergie pour comparer aisément les modes de transport entre eux.

Les calculs sont-ils précis ?
Les résultats sont des ordres de grandeur issus de valeurs moyennes. Calculés dans un objectif de comparaison entre les modes de transport, ils sont fournis à titre informatif et pédagogique. Ils permettent ainsi à chacun de prendre conscience de l’impact de ses choix de mobilité.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X