Projets

La mythique maison de la culture de Bourges sera reconstruite par les architectes Ivars & Ballet

Mots clés : Architecture - Manifestations culturelles

Face à Manuelle Gautrand, Architecture-Studio et le collectif local Carré d’Arche-Blatter et AAUP-Kauz, c’est le cabinet d’architectes tourangeau Ivars & Ballet qui est sorti vainqueur du concours de maîtrise d’œuvre de la nouvelle Maison de la culture de Bourges (MCB), un symbole puisque ce fut la première à ouvrir ses portes en France, en 1964.

Le futur bâtiment, un rectangle de verre de 150 m de long sur 56 m de large, s’inscrira «en douceur» dans la pente en contrebas de la place Séraucourt, à deux pas de l’ancienne MCB, voulue et inaugurée par André Malraux en avril 1964. Le parvis, protégé par un toit métallique asymétrique, s’ouvrira de plain-pied sur la place et la façade sera rythmée par des voiles de béton ajourés, à l’image de ces rideaux de scène qui dissimulent les coulisses. A l’intérieur, la cage de verre abritera une salle de spectacle de 700 places, une petite salle modulable de 200 places, une salle de répétition et un restaurant. L’équipement comprendra aussi deux salles de cinéma de 120 et 160 places, accessibles depuis l’extérieur par un escalier en gradins, ainsi que des locaux techniques et administratifs, pour un coût global de 30 millions d’euros HT. «Nous avons profité de la contrainte de la pente pour encastrer toute la logistique à l’arrière, au pied des salles», explique l’architecte Jean-Christophe Ballet.

 

Un financement à boucler

 

La réalisation du futur édifice est prévue pour 2018, à condition que le dossier ne subisse pas de nouveaux contretemps. En 2009 déjà, un premier cabinet d’architectes avait été désigné pour reconstruire la MCB, mais le projet avait dû être abandonné du fait des vestiges gallo-romains découverts sur place. Aujourd’hui, les opposants à la future MCB dénoncent la nécessité d’abattre plusieurs dizaines d’arbres pour réaliser le bâtiment. Quant au tour de table financier, la Ville de Bourges table sur une subvention de l’Etat de 6 millions d’euros, complétée par une participation de la région, du département et de l’agglomération, ainsi que des entreprises dans le cadre d’opérations de mécénat. Mais rien n’est bouclé pour l’instant.

 

Fiche technique

Coût global de l’opération: 30 millions d’euros HT

Surface plancher: 8 940 m2

Surface utile: 6 994 m2

Surfaces utiles par pôles: accueil (951 m2), restaurant (243 m2), grand théâtre (1 707 m2), « black box » (535 m2), cinémas (515 m2), animation-médiation (115 m2), travail des artistes (838 m2), pôle gestion (392 m2), pôle logistique (467 m2), locaux techniques (1230 m2).

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X