Collectivités territoriales

La métropole du Grand Paris se met au travail

Lors du deuxième conseil de la métropole du Grand Paris, son président, Patrick Ollier, a présenté la feuille de route de l’année 2016. Parmi les actions envisagées, le lancement d’un appel à projets urbains innovants, «Inventons la métropole», à l’image de «Réinventer Paris».

Le deuxième conseil de la métropole du Grand Paris (MGP) s’est tenu le 18 février, sous la présidence de Patrick Ollier, député-maire de Rueil-Malmaison. Principal point à l’ordre du jour: l’attribution des délégations des 20 vice-présidents et huit conseillers métropolitains délégués, qui vont pouvoir se mettre au travail. Jusqu’au vote du budget, en avril, ces élus ne disposeront d’aucun moyen, ni financier, ni en personnel mais ils pourront néanmoins s’appuyer sur l’équipe de la mission de préfiguration de la métropole du Grand Paris. «Ils doivent imaginer comment ils vont commencer à agir. Il faut qu’ils constituent des réseaux et prennent des contacts, notamment avec les vice-présidents en charge des mêmes délégations qu’eux au conseil régional d’Ile-de-France», a indiqué Patrick Ollier.

 

Feuille de route

 

La feuille de route fixée par le député-maire de Rueil-Malmaison est déjà bien remplie. Au cours du premier semestre, la métropole du Grand Paris devra définir la méthodologie et le calendrier d’élaboration du projet métropolitain; s’atteler à la définition de l’intérêt métropolitain et réfléchir aux premières mesures opérationnelles relatives à l’accompagnement des communes dans le domaine de l’habitat et de l’environnement. «Des décisions pourraient être prises avant la fin juin pour une mise en œuvre au second semestre», a souligné le président de la MGP.

 

Chantiers «symboliques»

 

Plusieurs chantiers «symboliques» pourraient être engagés en 2016: la création d’un fonds de transition énergétique et d’un syndicat mixte pour un Vélib’ métropolitain; l’élaboration du schéma directeur des réseaux de distribution d’énergie; la mise en place de la compétence «précarité énergétique»…Sans oublier l’installation, avant l’été, du conseil de développement de la métropole, que devrait présider Philippe Laurent, le maire (UDI) de Sceaux.

Patrick Ollier souhaite aussi que la métropole participe à «Réinventer la Seine», de Paris au Havre. Il a surtout lancé l’idée d’un autre appel à projets urbains innovants: «Inventons la métropole» sur le modèle de «Réinventer Paris». « Je vais écrire aux maires pour leur demander s’ils ont des sites à nous proposer, comme des lots non encore attribués dans les ZAC», a-t-il précisé. La Ville de Paris a déjà proposé à la MGP de mettre l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur) à sa disposition pour organiser cet appel à projets. Un séminaire se réunira prochainement au Pavillon Baltard pour en acter le principe et en définir les modalités.

 

Focus

Métropole du Grand Paris: les interlocuteurs du BTP

Parmi les vingt vice-présidents de la métropole du Grand Paris, près d’une quinzaine aura à traiter de sujets qui concernent le secteur du BTP.

Patrick Braouezec, président (FG) de Plaine Commune (Seine-Saint-Denis), 4e vice-président délégué aux relations avec les EPCI de grande couronne, à la coopération entre les territoires et à la logistique métropolitaine;   

Philippe Dallier, maire (LR) des Pavillons-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), 5e vice-président délégué à la mise en œuvre de la cohérence territoriale et à l’élaboration du Scot;    

Daniel Guiraud, maire (PS) des Lilas (Seine-Saint-Denis), 6e vice-président délégué à la mise en œuvre de la stratégie environnementale et au développement des réseaux énergétiques;

Daniel Breuiller, maire (EELV) d’Arcueil (Val-de-Marne), 8e vice-président délégué à la mise en valeur du patrimoine naturel et paysager et à la politique de la nature;      

Michel Leprêtre, président (PC) du territoire T12, maire adjoint de Vitry, 9e vice-président délégué aux politiques territoriales de l’habitat;    

Laurent Lafon, maire (UDI) de Vincennes (Val-de-Marne), 10e vice-président délégué à la mise en œuvre des mesures de lutte contre les nuisances sonores;   

Georges Siffredi, maire (LR) de Châtenay-Malabry (Hauts-de-Seine), 11e vice-président délégué à l’aménagement du territoire métropolitain;

Luc Carvounas, maire (PS) d’Alfortville (Val-de-Marne), 12e vice-président délégué aux zones d’activités et aux grands équipements;     

Eric Cesari, adjoint au maire (LR) de Courbevoie (Hauts-de-Seine), 13e vice-président délégué à l’immobilier d’entreprise et aux quartiers d’affaires;   

Séverine Maroun, adjointe au maire (LR) d’Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), 16e vice-présidente déléguée à l’amélioration du parc immobilier bâti, à la réhabilitation et résorption de l’habitat insalubre;   

Olivier Klein, maire (PS) de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), 17e vice-président délégué à l’habitat et à la mixité;     

Sylvain Berrios, maire (LR) de Saint-Maur-des-Fossés (Val de Marne), 18e vice-président délégué à la gestion des milieux aquatiques et à la prévention des inondations;   

Daniel-Georges Courtois, conseiller de Paris (LR), 19e vice-président délégué aux nouvelles technologies et à l’aménagement numérique.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X