Innovation produits

La maison préfabriquée à 99% se dévoile en Alsace

Mots clés : Architecte - Technique de construction

Le jeune cabinet d’architectes strasbourgeois ViO Architectes et le constructeur Burger ont présenté mardi à Lièpvre (Haut-Rhin) le prototype d’une maisonnette qui peut être montée en un jour grâce à la préfabrication simultanée de ses éléments extérieurs et intérieurs.

L’«AME Studio» -AME pour «Architecture Modulaire Efficace»- déploie 30 m2 plancher en deux modules, équipé d’un lit, d’un coin cuisine, d’une salle de bains, d’un bureau, d’un insert de chauffage bois, etc. En somme, de tout ce qui le rend habitable.

Le projet résulte des travaux de ViO Architectes, un tandem créé à Strasbourg en mars 2015. L’Allemand Oliver Hasse et la Bulgare Violeta Hristodoulova sont partis de deux constats, l’un économique, l’autre technique. Premièrement, «hormis pour de riches propriétaires, l’architecture est très largement absente de la conception de la maison individuelle, pour des questions de prix», détaillent-ils. D’autre part, le séquençage traditionnel clos-couvert puis aménagement intérieur rallonge inutilement les délais de livraison, ajoutent-ils. D’où leur idée de faire préfabriquer en atelier simultanément les deux éléments: plans (les murs) et volumes en modules 3D pour le second œuvre intérieur, habituellement réalisé sur le lieu de chantier. Sur le plan économique, «la production en série à partir d’un modèle unique amortit le coût de conception en le partageant entre plusieurs clients», énoncent les deux architectes.

 

Deux enveloppes

 

La méthode aboutit à une «préfabrication à 99%» selon le principe de la «boîte dans la boîte». Une première enveloppe en béton cellulaire tout équipée en intérieur arrive à Lièpvre (Haut-Rhin), dans l’usine du constructeur de maisons Burger & Cie. Celui-ci monte une seconde enveloppe par des murs-sandwich en ossature bois. L’opération s’effectue en une journée. «On peut compter une semaine de délai pour emménager, le temps d’effectuer les aménagements extérieurs et les raccordements des réseaux. Et six mois à compter de la prise de commande», évalue Bertrand Burger, le dirigeant de la société éponyme.

Le prix de vente de l’AME Studio de 30 m2 oscille «entre 95 000 et 140 000 euros», indique Bertrand Burger, qui justifie cette large fourchette par la variation des prestations: épaisseur des murs et des isolants polyuréthane en fonction de l’objectif de performance énergétique, type de revêtement bois recouvrant la dalle béton, etc.

 

De la Bulgarie à l’Alsace

 

La préfabrication est confiée au Bulgare Hrist, basé à Plovdiv et propriété de la famille d’un des associés de ViO Architectes. Les partenaires du projet ne nient pas le coût moindre qu’engendre ce choix, ni les questions qu’il peut déclencher, mais ils contrent d’emblée l’objection sur les risques en qualité. Selon eux, cette entreprise de gros œuvre, à l’effectif annoncé d’une centaine de salariés, apporte «toutes les garanties» en la matière, en respectant les critères d’exigences que doit toute entreprise basée dans l’Union européenne.

Le prototype atteint le niveau RT 2012, annoncent-ils. Il a été lauréat de l’appel à projets innovants «Tango & Scan» édition 2015 de l’Eurométropole de Strasbourg.

La commercialisation démarre à présent. «Logements pour étudiants, gîtes, maisons de vacances constituent de premiers marchés cibles. Le concept peut aussi attirer une clientèle d’investisseurs», précise Bertrand Burger.

Une version en 56 m2 et quatre modules est également prête à être réalisée, sous réserve d’une première commande ferme.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
  • - Le

    Pourquoi la Bulgarie

    je comprends de moins en moins ces approches qui se veulent rationnelles, de belle qualité architecturale et technique, et qui n’ont jamais de solution constructible autre qu’en générant 7000km de transport. ou est le développement durable ? quid de l’économie circulaire ? Que l’on organise du transfert de savoir-faire et d’études pour aider l’est de l’UE à répondre au mieux à ses énormes besoins résidentiels est une excellente chose. Bien que je pense qu’ils ont aussi des architectes et des ingénieurs correctement formés. Mai ne se tourner vers eux que pour leurs bas coûts salariaux tout en gardant son implantation en France pour en bénéficier des réels avantages sociaux me dépasse
    Signaler un abus
  • Commenter cet article
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X