Logement

La maison individuelle a-t-elle encore un avenir ?

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Maison individuelle

La maison individuelle a-t-elle encore un avenir en France ? Alors que les politiques urbaines visent à la lutter contre l’étalement urbain, la question mérite d’être posée. Les professionnels du secteur n’ont pas le choix : ils doivent faire muter leur modèle économique. Et cela passe par des opérations plus denses, dotées d’une qualité architecturale élevée, ou encore, par le développement de logements individuels sur des parcelles déjà bâties.

Alors que le gouvernement ne cesse de faire la chasse à l’étalement urbain, les constructeurs de maisons individuelles n’ont pas le choix : ils doivent s’interroger sur la manière de construire demain. « Le secteur connaît de fortes mutations en ce qui concerne ses opérateurs et son approche client, nous devons être en capacité de les assumer », concède Dominique Duperret, directeur général du syndicat professionnel LCA-FFB*, lors d’une conférence organisée par le Groupe Moniteur lundi 7 novembre.

 

Se développer sans s’étaler

 

Pour la maison individuelle, l’enjeu consiste à se développer sans trop s’étaler. « En 10 ans, nous avons consommé 18 km² à l’échelle de la métropole, soit l’équivalent de la surface de Grenoble, c’est autant d’espaces agricoles...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X