Logement

La Maison de l’architecture d’Ile-de-France lance une réflexion pour «construire plus, habiter mieux»

Mots clés : Architecture - Bâtiment d’habitation individuel

Les 16 novembre et 14 décembre, la Maison de l’architecture d’Ile-de-France réunira une quarantaine de professionnels du secteur du logement. Une initiative qui vise à identifier les freins à la production de logements et à formuler des propositions pour construire plus, mieux, avec qualité et sans surcoûts.

«Construire plus, habiter mieux». Tel est le thème des deux ateliers organisés le 16 novembre et le 14 décembre par la Maison de l’architecture d’Ile-de-France et sa présidente, Dominique Boré.

Ils réuniront une quarantaine de professionnels du secteur du logement (aménageurs, promoteurs, bailleurs, institutionnels, politiques, constructeurs, experts, chercheurs, architectes, etc.). Objectif de cette action de réflexion, confiée à l’architecte Francis Soler: «S’inscrire dans le dispositif du Permis de faire , l’un des axes de la loi LCAP et des futures dispositions prévues par le gouvernement, en cours de discussion, pour libérer le bon sens au profit de la production de logements et de la qualité architecturale», précise la Maison de l’architecture.

 

Ateliers de design thinking

 

Les professionnels échangeront dans le cadre d’ateliers de design thinking , pilotés par Catherine Lenglet (l’Autre Design). «Le design thinking est une approche de l’innovation et de son management qui se veut une synthèse entre la pensée analytique et la pensée intuitive, explique Dominique Boré. C’est une manière de faire travailler un groupe en faisant s’exprimer tout le monde sur un objectif commun et dans un but d’opérationnalité. En l’occurrence, il s’agit d’identifier les freins de la production de logements sur toute la filière pour mettre à jour des solutions permettant d’habiter mieux et de construire plus». Les propositions et expériences opérationnelles auxquelles aboutiront ces deux séances de travail seront portées à la connaissance des pouvoirs publics.

Préalablement, à l’issue de ces deux demi-journées d’échanges, une restitution des travaux sera rendue publique à partir de 19h. Le résultat de ces innovations collectives donnera lieu à une conférence plénière au printemps 2018 accompagnée d’une exposition et de la publication d’un ouvrage.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X