Entreprises de BTP

La limitation de l’amortissement locatif est « choquante » mais limitée

Le président du directoire de Nexity, Alain Dinin, a estimé vendredi que la limitation du dispositif d’amortissement fiscal dit de Robien par le plafonnement des niches fiscales était « psychologiquement choquant », tout en précisant que techniquement cela ne changeait rien.

« Psychologiquement, c’est extrêmement choquant et injuste, d’autant plus que le logement concourt pour 0,5% à la croissance », a indiqué le président du promoteur privé au cours d’une conférence de presse.
Ce dispositif s’applique à l’immobilier neuf et ancien. Il consiste à faire bénéficier d’un amortissement fiscal les acquéreurs de logement qui s’engagent ensuite à louer les biens pendant au moins neuf ans.
« Quand on met en place une niche fiscale, c’est pour favoriser un secteur qui ne fonctionnera pas sans cela », a-t-il expliqué.

Mais, selon les calculs fait par les services de Nexity, seulement 5% de la part de sa clientèle classée dans la catégorie investisseurs (Robien et autres) sera concernée par ce plafonnement.
« On va être embêté sur 5% de notre clientèle de de Robien, donc au total 2% de notre clientèle », a-t-il estimé.
« Le client qui fait un investissement de Robien moyen (160.000 euros, selon Nexity), a un taux moyen d’imposition de 17%, il aura une imputation de 1.400 euros sur les 8.000 euros », a-t-il expliqué.
« Donc, il a de la place pour avoir son aide familiale à domicile, et là aussi ne rêvons pas, la moyenne des gens est de 1.000 euros, c’est pas 7.500 euros », a-t-il poursuivi.
« A part les questions que cela va créer et à part l’effet d’opportunité que cela entraîner jusqu’au 31 décembre, cela ne change rien », a-t-il indiqué.

La Fédération des promoteurs constructeurs (FPC) a estimé jeudi dans un communiqué que le plafonnement des avantages fiscaux prévu par le projet de loi de finances 2006 « casse la dynamique de la construction en France ».
Ce dispositif fiscal a favorisé la construction de logements neufs, mais certains de ses détracteurs jugent qu’il a aussi contribué au renchérissement du prix des terrains en France, et donc des prix de l’immobilier.

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X