Entreprises de BTP

La limitation de l’amortissement locatif est « choquante » mais limitée

Le président du directoire de Nexity, Alain Dinin, a estimé vendredi que la limitation du dispositif d’amortissement fiscal dit de Robien par le plafonnement des niches fiscales était « psychologiquement choquant », tout en précisant que techniquement cela ne changeait rien.

« Psychologiquement, c’est extrêmement choquant et injuste, d’autant plus que le logement concourt pour 0,5% à la croissance », a indiqué le président du promoteur privé au cours d’une conférence de presse.
Ce dispositif s’applique à l’immobilier neuf et ancien. Il consiste à faire bénéficier d’un amortissement fiscal les acquéreurs de logement qui s’engagent ensuite à louer les biens pendant au moins neuf ans.
« Quand on met en place une niche fiscale, c’est pour favoriser un secteur qui ne fonctionnera pas sans cela », a-t-il expliqué.

Mais, selon les calculs fait par les services de Nexity, seulement 5% de la part de sa clientèle classée dans la catégorie investisseurs (Robien et autres) sera concernée par ce plafonnement.
« On va être embêté sur 5% de notre clientèle de de Robien, donc au total 2% de notre clientèle », a-t-il estimé.
« Le client qui fait un investissement de Robien moyen (160.000 euros, selon Nexity), a un taux moyen d’imposition de 17%, il aura une imputation de 1.400 euros sur les 8.000 euros », a-t-il expliqué.
« Donc, il a de la place pour avoir son aide familiale à domicile, et là aussi ne rêvons pas, la moyenne des gens est de 1.000 euros, c’est pas 7.500 euros », a-t-il poursuivi.
« A part les questions que cela va créer et à part l’effet d’opportunité que cela entraîner jusqu’au 31 décembre, cela ne change rien », a-t-il indiqué.

La Fédération des promoteurs constructeurs (FPC) a estimé jeudi dans un communiqué que le plafonnement des avantages fiscaux prévu par le projet de loi de finances 2006 « casse la dynamique de la construction en France ».
Ce dispositif fiscal a favorisé la construction de logements neufs, mais certains de ses détracteurs jugent qu’il a aussi contribué au renchérissement du prix des terrains en France, et donc des prix de l’immobilier.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X