Logement

La hausse du montant des prêts pour la réhabilitation du parc social ne profite pas à la rénovation énergétique

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Efficacité énergétique - Financement du logement - Logement social - Rénovation d'ouvrage

Les opérations de réhabilitation de logements sociaux financées en partie via l’éco-PLS (prêt locatif social) de la Caisse des dépôts ont gagné en ampleur entre 2010 et 2014, fait savoir le fonds d’épargne de la CDC dans son étude Éclairage n°14, évaluant à 32 % l’augmentation de leur montant global. Mais cette hausse profite avant tout à des travaux de plus grande envergure sur le volet non purement énergétique.

Le montant global des opérations de réhabilitation de logements sociaux ayant bénéficié d’un éco-PLS de la CDC a augmenté de 32 % entre 2010 et 2014, passant de 28 000 euros à 37 000 euros par...

Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X