Aménagement

La Grande Serre du Parc zoologique de Paris: une immersion au pays des plantes et des animaux

Mots clés : Établissements industriels, agricoles, ICPE

Chaleur, parfums, cascades, plantes et faune tropicale… Rien n’aura été laissé au hasard pour faire de cet aménagement l’un des éléments forts du nouveau Parc zoologique de Paris.

Longtemps, le fameux Grand Rocher fut le symbole du Parc zoologique de Paris. Aujourd’hui, s’il conserve bien entendu son rôle, il lui faut le partager avec une nouvelle venue: la Grande Serre. 4 000 m2 de verre et d’acier protégeant 3 000 m2 au sol «pour une totale immersion dans l’univers originel de l’animal» comme le rappellent Thomas Grenon, directeur général du Muséum d’Histoire Naturelle et Jacqueline Osty, paysagiste chargée du programme de rénovation du Parc Zoologique et de l’aménagement paysager de la Grande Serre.

 

180 fosses de plantation

 

Pour ce voyage au cœur de la biodiversité guyanaise et malgache, c’est un chantier gigantesque qui a été mené à bien, au cours duquel il a fallu s’adapter aux avancées des différents corps de métiers présents simultanément sur le site et à l’arrivage progressif des végétaux qui ont obligé à la mise en place d’une organisation d’une rare précision. Réalisés par l’entreprise Vertdéco, les travaux se sont déroulés en quatre phases successives. «Nous avons tout d’abord procédé aux terrassements, puis aux modelages des reliefs avant de creuser 180 fosses de plantation que nous avons remplies de 2000 m3 de substrat» souligne Olivier Bedouelle, gérant de l’entreprise.

 

8 mois d’acclimatation

 

Au final, ce sont plus de 3 800 végétaux, toutes variétés confondues, que les visiteurs pourront découvrir dès l’ouverture au public de ce «zoo du XXIe siècle» comme aime à le qualifier Thomas Grenon. Parmi eux, 180 sujets d’exception d’une hauteur moyenne de 6 m, les plus imposants culminant à 12 m. Sélectionnés en Floride avant d’être «acclimatés» pendant 8 mois chez le pépiniériste hollandais Fachjan, spécialisé dans l’importation, l’exportation et la culture de plantes et d’arbres tropicaux et subtropicaux, ils ont ensuite été acheminés par semi-remorques, jusqu’à leur destination finale. «Aujourd’hui, on peut dire que la totalité des végétaux mis en place ont passé le cap de leur acclimatation !» annonce Olivier Bedouelle avec un plaisir non dissimulé tant le pari n’était pas forcément gagné d’avance.

 

5 km de tuyaux d’arrosage


Pour recréer les caractéristiques des biozones de cette trame paysagère et permettre aux plantes de s’installer durablement dans leur nouvel environnement, l’une des principales conditions était qu’elles y retrouvent le climat chaud et humide de leur terre d’origine. Un système automatique d’arrosage goutte à goutte a donc été installé sur un linéaire de… 5 km ! Le rôle de l’élément aquatique ne s’arrête cependant pas là. L’eau fut appréhendée comme une composante forte du parcours scénographique. Elle participe en effet à l’immersion immédiate du visiteur dès le franchissement du sas d’entrée pour l’accompagner ensuite sur le cheminement en descendant progressivement via un ensemble de cascades et de multiples bassins jusqu’au plan d’eau principal d’où l’on pourra découvrir de multiples espèces aquatiques dont un lamantin.

La bonne santé de la totalité des végétaux de la Grande Serre sera bien entendu étroitement surveillée. La chasse aux parasites est par conséquent ouverte et aucun répit ne leur sera accordé… dans le respect des critères de Haute Qualité Environnementale retenus pour la rénovation du zoo. Insectes, acariens, champignons, déclarés inoffensifs pour les plantes pourront, si besoin, être utilisés.

Focus

Les intervenants

Maîtrise d’ouvrage : Chrysalis

Promoteur : Chrysalis Développement

Personne publique : Muséum national d’Histoire naturelle

Maître d’œuvre: Atelier Jacqueline Osty et Associés, paysagiste urbaniste, conception paysagère ; Bernard Tschumi, urbanistes Architectes avec Véronique Descharrières, conception architecturale ; El Hassani et Keller, scénographie des vivariums et signalétique pédagogique et fonctionnelle ; Setec Bâtiment, lots techniques fluides ; Bouygues Bâtiment Ile-de-France, autres lots techniques ; Vertdéco, lot espaces verts

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X