L'Actu

La fusion entre Gaz de France et Suez avance dans les délais

« Suez et GDF ont achevé la mise en place du dispositif technique pour mettre en oeuvre leur projet de fusion, organisé autour d’un comité de pilotage et de chantiers », ont expliqué les deux groupes dans un communiqué.
« L’ensemble du dispositif déployé s’inscrit dans le calendrier annoncé, à savoir la convocation des Assemblées générales extraordinaires en décembre 2006 pour approuver la fusion des deux groupes », assurent les présidents des deux groupes, Gérard Mestrallet et Jean-François Cirelli, cités dans le communiqué.

Parallèlement, MM. Mestrallet et Cirelli ont été reçus par le Premier ministre belge et par la Commissaire européenne à la concurrence, ajoute le texte. Ils ont également été auditionnés par la Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale.
« Ce communiqué n’est pas tant pour faire le point que pour signifier à Enel que le projet avance, en dépit des potentielles menaces », a commenté une source proche du dossier.
Suez s’est engagé il y a un mois dans un rapprochement avec Gaz de France, une opération considérée comme une parade à une éventuelle offensive du groupe italien Enel.
Ce dernier étudie depuis plusieurs semaines la possibilité de lancer une OPA sur Suez, dans le but de mettre la main sur sa filiale belge d’électricité Electrabel.
Ce mariage est soutenu par le gouvernement français, ce qui a suscité la colère de l’Italie mais aussi de sévères critiques à Bruxelles où la Commission s’inquiète de la recrudescence du protectionnisme économique en Europe.
« Pour satisfaire les exigences de Bruxelles, le nouveau groupe fusionné devra céder des actifs. Ces actifs pourraient être cédés à Enel, pour calmer le jeu », a expliqué la source proche du dossier.
« Il pourrait s’agir d’activités de transport de haute tension. A défaut de lancer une OPA, Enel pourrait y voir une possibilité de prendre une dimension européenne sans bataille. Le groupe réalise 95% de son chiffre d’affaires en Italie », a-t-elle encore ajouté.
Une délégation de dirigeants de Suez s’est rendue le week-end dernier à Milan pour négocier avec la direction du groupe italien Enel une éventuelle cession d’actifs, avait indiqué mardi une autre source proche du dossier.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X