Energie

La France manque-t-elle d’ambition dans les EnR ?

Mots clés : Démarche environnementale - Energie renouvelable - Gouvernement

S’appuyant sur un document de travail européen, Yannick Jadot, député écologiste, et le SER accusent la France de freiner le développement des énergies renouvelables à l’horizon 2030. Le ministère de la Transition écologique assure que le texte ne remet pas en cause les objectifs fixés par la loi relative à la transition énergétique.

Cheffe de file de l’accord de Paris sur le climat, la France tiendrait-elle une autre position sur le développement des énergies renouvelables ? Dans un document sur la gouvernance énergétique de l’UE, diffusé en septembre dernier auprès des autres états membres, la France formule plusieurs pistes sur les moyens d’atteindre l’objectif européen de 27% d’énergies renouvelables dans la consommation en 2030.

Dans le détail, le texte français propose d’atteindre la moitié des objectifs 2020-2030 en sept ans, puis d’accélérer dans les trois dernières années. Pour Yannick Jadot, député européen écologiste, « le gouvernement poursuit une stratégie de démolition des ambitions européennes en matière d’énergies renouvelables, au nom de la défense acharnée d’une industrie nucléaire aujourd’hui en faillite », peut-on lire sur son site internet. La France « semble manquer d’ambition », a renchéri Jean-Louis Bal, le président du Syndicat des énergies renouvelables (SER). « Il faudrait attendre 2027 pour faire un point sur le développement des énergies renouvelables. Avec le temps que cela nécessite pour collecter les données, cela fait arriver presque en 2029. Si on n’est qu’à 50% de l’objectif à ce moment-là, cela sera un peu tard », a-t-il ajouté.

 

Deux tiers

 

De son côté, le ministère de la Transition écologique rejette ces accusations et défend le principe de mettre en place des étapes contraignantes. Il assure être « ouvert » à l’idée de plusieurs étapes et se dit prêt à discuter du niveau de ces étapes. Le texte ne remet pas en cause le niveau d’engagement, précise le ministère.

Selon les dernières données du CGDD, la France n’a réalisé que les deux tiers de l’objectif fixé pour 2020 : les énergies renouvelables ne représentaient que 15,7% du bouquet énergétique fin 2016.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X