Emploi / Formation

La formation, un enjeu majeur pour le déploiement de la fibre

Mots clés : Apprentissages - Electricité - Equipements électriques - Télécommunications

Le Plan France très haut débit prend de l’ampleur. Désormais, tous les territoires sont engagés dans le déploiement du THD mais aussi et surtout de la fibre optique. Pour assurer tous ces chantiers lancés en parallèle, les entreprises ont besoin d’une main d’œuvre qualifiée. Toute la filière l’a bien compris. Y compris le groupe SFR, qui a décidé de faire cavalier seul et compte ouvrir plusieurs écoles autour des nouveaux métiers de la fibre.

 

« Fibrer la France ». Tel est le projet que SFR souhaite déployer, pour construire sa propre infrastructure sur tout le territoire d’ici à 2025. Un projet extrêmement ambitieux, dans lequel peu de professionnels ont foi (lire Le Moniteur n° 5933). D’autant qu’il se développera parallèlement au Plan France très haut débit, engagé depuis 2013 et qui doit couvrir en la France entière en bon haut débit en 2020, en THD deux ans plus tard.

Pour y parvenir, SFR a besoin non seulement de fonds et des autorisations de voiries, mais aussi de personnels qualifiés pour installer les réseaux. Pour s’assurer cette capacité opérationnelle, le groupe discute avec plusieurs collectivités locales afin d’ouvrir des écoles de la fibre. Le but : former des tireurs et des soudeurs de fibre. Des accords pourraient être prochainement signés avec des collectivités pour lancer ces formations. Des pistes seraient à l’étude en Normandie, dans l’est et le sud-est de la France. A terme, cela génèrera des emplois locaux qui permettront de dynamiser les territoires et d’éviter la pénurie de main d’œuvre, se justifie SFR auprès du Moniteur.

 

Un constat partagé

 

Ce constat est partagé par bon nombre de professionnels du monde de la fibre. D’autant que, partout en France, les élus aimeraient que les chantiers avancent le plus vite possible. « Or, l’outil industriel n’est pas élastique et il nous faut trouver des ressources humaines suffisantes pour assurer les chantiers, les former et même les sourcer. Ce qui n’est pas si évident », constate Etienne Dugas, président de la Fédérations des industriels des réseaux d’initiative publique (Firip).

En 2016, le déploiement de la fibre optique dans ces réseaux d’initiative publique (RIP), en milieu rural, a permis de créer 8 100 emplois directs dans le cadre du Plan France très haut débit. C’est 35% de plus que l’année précédente. Et le secteur des travaux publics a pu en bénéficier.

 

« Nous manquons de gens »

 

Et pourtant, à l’heure actuelle, « nous manquons de gens, ajoute Hervé Rasclard, délégué général de la Firip. Nous aimerions que des financements soient fléchés en faveur de la formation pour insérer 3 000 à 4 000 personnes supplémentaires sur ces métiers d’avenir ». De nombreuses initiatives locales, portées par les collectivités, les chambres de commerce et d’industrie et/ou les opérateurs eux-mêmes ont pourtant vu le jour. C’est le cas notamment en Alsace, où l’école de la fibre a ouvert ses portes en octobre 2016.

Un accord d’Engagement de développement de l’emploi et des compétences a été signé en juin dernier avec le ministère du Travail afin de mieux appréhender les besoins en main d’œuvre d’un secteur qui emploiera, d’ici à 2022, 40 000 personnes, dont 28 000 dans les RIP. Cet accord résonne avec la convention signée un an plus tôt entre l’Etat, la Firip et Régions de France. En tout, les partenaires de la formation ont réuni près d’1,9 million d’euros pour structurer l’offre et répondre aux besoins, ajoutés aux 800 000 euros de l’Etat. Ce qui ne sera pas de trop à entendre les différents acteurs du secteur. Car désormais, tous les territoires sont engagés dans le Plan France très haut débit. Une dizaine de marchés doivent être attribués d’ici à la fin de l’année, les besoins vont donc aller croissants. 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X