L'Actu

La Finlande demande des précisions sur les inspections du chantier EPR

Le gouvernement finlandais a demandé jeudi à l’autorité finlandaise de sécurité nucléaire (STUK) de clarifier ses méthodes d’inspection de soudures effectuées sur le réacteur nucléaire EPR construit pas le groupe français Areva.

Mercredi, STUK a annoncé dans un rapport que les soudures réalisées sur le site du réacteur nucléaire à Olkiluoto étaient conformes aux procédures de sécurité, faisant suite aux accusations de Greenpeace qui estimait que ces dernières n’avaient pas été respectées.
« Le ministère (de l’économie) demande des précisions de la part de STUK sur ses principes d’inspection, comparées aux méthodes dans d’autres pays », a indiqué dans un communiqué le ministère finlandais de l’économie et de l’emploi, en charge des questions d’énergie.
Le ministère de l’économie, à qui STUK avait remis son rapport mercredi, a également ajouté qu’il souhaitait des précisions quant à la politique de STUK en matière de publication des résultats de l’inspection.
La semaine dernière, Greenpeace avait exigé l’arrêt immédiat de la construction du réacteur nucléaire, citant des documents confidentiels qui indiquaient que les procédures de sécurité n’étaient pas respectées sur le site. Principal sous-traitant d’Areva, le groupe Bouygues était directement visé.
Avec AFP

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X