Matériaux et équipements

La filière bois se retrouve à Angers pour ses Etats généraux

Mots clés : Architecte - Bois - Conception - Distribution - Maîtrise d'ouvrage - Métier de la construction

Charpentiers, constructeurs, architectes, maîtres d’ouvrage, négociants, ingénieurs ou fabricants, etc.: près de 300 professionnels de la filière bois sont attendus au Parc des Expositions d’Angers les 24 et 25 septembre, pour les 12e Etats généraux du bois dans la construction.

C’est une sorte de rituel. Chaque année, fin septembre, les professionnels de la filière construction bois se retrouvent à Angers pour faire le plein de bonnes pratiques, découvrir les dernières innovations, écouter des témoignages d’experts et de confrères, visiter des chantiers bois emblématiques, etc., en un mot, affûter leurs armes pour répondre présents sur un marché de la construction toujours plus exigeant.

La journée du jeudi 24 sera consacrée à des visites de chantiers et de réalisations en bois proposées par Maxime Baudrand et Samuel Rialland, les prescripteurs d’Atlanbois. Car le Maine-et-Loire affiche, de nouveau, de belles réalisations: la restructuration-extension du collège public de Brissac-Quincé, l’ensemble immobilier Aragon aux Ponts-de-Cé, le pôle culturel et l’aménagement des berges de la Maine à Cantenay-Epinard.

Vendredi 25, les professionnels se retrouveront à Angers pour des ateliers techniques et une conférence plénière. Au programme, la présentation des chiffres 2015 de l’Observatoire national de la construction bois et la révélation des lauréats du Prix national de la construction bois. Mais ce rendez-vous sera aussi l’occasion d’aborder des thèmes majeurs pour l’avenir des professionnels.

 

Le bois fait BIM et prend de la hauteur

 

Ainsi, cette année, un focus particulier sera organisé autour de l’optimisation des chantiers via le numérique, notamment à travers la maquette numérique 3D ou BIM («Building information model»). De fait, avec un haut niveau de préfabrication, la construction bois est particulièrement concernée. Un atelier dédié au BIM sera donc l’occasion de montrer son accessibilité pour des chantiers de taille moyenne et son devenir bientôt incontournable, de nombreuses collectivités à l’image de Nantes Métropole, en faisant un modèle de management global avec des «BIM Manager» en charge des projets.

Plus que jamais cette année, la question de la hauteur sera abordée, d’un point de vue technique bien sûr, mais aussi comme une opportunité à saisir pour les professionnels. Comme le démontrera une étude réalisée par le Cabinet Perkins & Will, mandaté par les organismes professionnels d’Amérique du Nord, les bâtiments de grande hauteur en bois s’inscrivent dans une tendance internationale de fond. Des projets futuristes au gigantisme assumé, tel que celui du Canadien Michaël Green à Paris et son gratte-ciel de 35 étages en sont une belle illustration.

 

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X