by TECHNAL

La façade, composant stratégique de la ville

Mots clés : Innovations - Technique de construction

D’élément de base de la composition du paysage urbain classique, la façade devient aussi un élément fondamental de la composition technique de la ville contemporaine.

D’élément de base de la composition du paysage urbain classique, la façade devient aussi un élément fondamental de la composition technique de la ville contemporaine.

La densification, l’augmentation de la hauteur des bâtiments, parallèlement à l’extension de la ville, sont à l’origine de la multiplication de phénomènes de toutes sortes comme la création d’îlots de chaleur, l’augmentation de la réverbération, ou de l’intensité du bruit. Ces évolutions, physiquement explicables, génèrent toutefois une gêne parfois considérable tandis que la nécessité environnementale impose de lutter contre tout ce qui participe du réchauffement climatique.

Dans ce cadre, la façade, en ville, devient un outil privilégié pour réduire sensiblement tous ces effets et atteindre les deux objectifs principaux relevant de l’environnement et du bien-être des citoyens. Des solutions existent déjà et d’autres sont à l’étude qui relèvent soit d’une conception du bâtiment soit de l’emploi de matériaux aux propriétés particulières, soit enfin de dispositifs architecturaux efficaces.

Bruit, lumière, chaleur, qualité de l’air…

Dans le domaine de l’acoustique, l’emploi de certains matériaux ou dispositifs absorbants ou réverbérants, mais aussi le dessin des façades elles-mêmes, apporteront une véritable amélioration à l’impact du bruit. Des facettes ou des ruptures de continuité, des compositions associant ces variations géométriques et des matériaux particuliers sont même très efficaces puisque des études (1) ont montré, qu’en termes d’effets, ils correspondent à un passage des émissions acoustiques d’une circulation de 50 km/h à une circulation limitée à 30 km/h.

Il en est de même de la lumière et de sa réflexion, qu’il est nécessaire de maîtriser tant pour ses effets externes que pour ses effets intérieurs au bâtiment.

Autant un éclairement important est souhaitable en hiver, autant il peut devenir une gêne en été. Il est utile, d’une part, d’éviter que la lumière soit trop réfléchie vers le bâti (son énergie peut en effet participer fortement à l’augmentation de la chaleur), d’autre part, de faire en sorte qu’elle ne perturbe pas par son intensité les ambiances intérieures. Nombre de dispositifs architecturaux existent déjà tels les brise-soleil à lames (horizontaux ou verticaux), les casquettes en toiture, des préfaçades en tôle perforée, ou encore des dispositifs comme la toile tendue. Cette dernière solution présente le grand mérite de projeter une ombre régulière, sans contrastes violents comme le font les façades alvéolées en matériaux durs. Elle est donc un atout pour le confort visuel de l’intérieur vers l’extérieur.

Végétalisation : effets multiples

Très efficace aussi pour lutter contre le réchauffement et mieux encore pour participer à la régulation de la température, la végétalisation présente en outre les mérites de fournir un support intéressant à la biodiversité, de créer des surfaces importantes de capteurs de CO2, et donc d’agir pour la réduction de la pollution de l’air. Elle contribue également à la lutte contre les effets du bruit. Existent aussi des matériaux aux effets réfléchissants permettant des abaissements de température de quelques degrés, suffisamment pour apporter un mieux-être. D’autres procédés peuvent avoir leur place comme l’intégration de collecteurs l’eau dans la façade.

C’est dire si la façade devient un élément stratégique, non plus à l’échelle de la construction, mais à celle de l’agglomération. D’une certaine façon, au lieu de rester seulement support isolé d’une création esthétique qui se veut unique, elle réintègre son rôle d’acteur de la ville, en ajoutant à la création artistique (la composition du paysage urbain) une dimension technique multiple indispensable.

Par Marion Villard, responsable Marketing de Technal

(1)    Source : Fraunhofer IPB.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X