Règles techniques

La DGCCRF donne un satisfecit aux producteurs de vitrages isolants

Mots clés : Concurrence - Verre

Malgré quelques manquements, la réglementation applicable aux vitrages isolants est plutôt bien respectée par les producteurs montre la dernière enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, publiée le 19 octobre.

Après le contrôle de 20 producteurs de vitrages isolants et de  4 établissements, fabriquant ou commercialisant des fenêtres dotées de vitrages isolants, il ressort de l’enquête de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes sur les performances thermiques de ces vitrages, que les obligations prévues par le règlement « produits de construction » sont dans l’ensemble bien respectées.

Dans la majorité des cas, les contrôles documentaires des entreprises vérifiées, ainsi que le contrôle visuel des marquages des produits fabriqués, n’ont pas permis de relever de graves anomalies. Les fabricants, tous certifiés, étaient bien informés de la réglementation applicable. Seules les récentes évolutions n’étaient pas entièrement connues d’eux.

La possibilité de mise en ligne sur un site internet de la « déclaration de performances » (DOP), prévue par la réglementation, est largement utilisée par les centres de production importants. Les fabricants de taille plus modeste fournissent la DOP en même temps que la facture de vente.

Les quelques manquements identifiés sont notamment les suivants :

Absence ou manque de clarté des déclarations de performances (DOP)

Un fabricant, dont les DOP éditées à partir d’un logiciel interne à l’entreprise étaient particulièrement peu claires, s’est engagé à se rapprocher du formalisme prévu par le règlement idoine[1].

Un avertissement a été adressé à une menuiserie artisanale qui ne fournissait pas de DOP avec les fenêtres isolantes qu’elle revendait.

Absence de marquage CE et d’autocontrôles relatifs aux performances thermiques d’un vitrage isolant

Un cas a été relevé chez un fabricant (qui a par ailleurs été placé en liquidation judiciaire depuis lors) ;

Pratiques commerciales trompeuses

Deux avertissements ont été adressés aux sièges sociaux de deux enseignes de bricolage. La présence d’allégations relatives au crédit d’impôt pour la transition énergétique a été constatée dans leurs établissements de distribution alors même que certains vitrages concernés par ces allégations n’étaient pas éligibles à ce dispositif.

Il apparaît que la réglementation applicable aux vitrages isolants, en tant que produits de construction, et les procédures de vérification de la constance des performances des vitrages sont, dans l’ensemble, bien respectées par les producteurs, notamment grâce au rôle actif joué par un organisme certificateur qui réunit la plupart d’entre eux.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X