Immobilier

La CLCV pour le plafonnement des honoraires des agents immobiliers

« A l’heure actuelle, les honoraires des agents immobiliers sont libres et varient entre 2% et 13%, ceci en fonction de la nature du bien et de l’agence. Ils représentent donc un caractère inflationniste et contribuent à alimenter les spirales de hausses », écrit l’association Consommation, Logement et Cadre de Vie (CLCV) dans un communiqué publié mardi 12 août.
Aussi la CLCV demande aux pouvoirs publics « de plafonner le montant des honoraires des agents immobiliers » et « d’imposer aux professionnels de préciser dans le prix affiché le montant exact de leur rémunération ».
« Ces mesures permettront au consommateur de faire jouer la concurrence entre plusieurs agences en leur demandant de diminuer le montant de leurs honoraires », souligne l’association.
La CLCV souhaite également « que les agents immobiliers publient les prix de vente des biens après les transactions. Cela permettra d’améliorer sensiblement l’information des consommateurs sur l’évolution du marché immobilier et permettra un comportement rationnel des agents économiques ».
Par ailleurs, pour l’association, les frais de mutation à titre onéreux – exigés par l’administration fiscale et qui représentent environ 5% des prix de vente – « dont le produit a presque doublé en 10 ans mériteraient d’être revus à la baisse ».

Adrien Pouthier avec AFP

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X