Culture

La Cité de l’architecture sert le débat sur une plateforme

Mots clés : Architecture

Le 22 octobre au soir, l’institution parisienne organise le premier d’une série de rendez-vous consacrés à la création architecturale. Avec une rencontre entre les agences française et néerlandaise TVK et RAAAF, la Cité inaugure un nouveau format fondé sur la confrontation des idées.

La Plateforme de la création architecturale, que la Cité de l’architecture et du patrimoine, à Paris, lance le jeudi 22 octobre, n’est pas un lieu, pas une exposition, pas une conférence…. C’est tout cela à la fois. Cette nouvelle série de rendez-vous est surtout, pour l’institution, une occasion de susciter le débat. « Nous entendons montrer les différentes démarches et amener les architectes à mettre sur la table la question qu’ils veulent inscrire à l’agenda », explique Francis Rambert, le directeur de l’Institut français d’architecture qui, avec Christine Carboni et Martine Colombet, a échafaudé cette plateforme.

 

RAAAF, X-TU, TVK, 51N4E…

 

Pas question pourtant de laisser confortablement le micro aux architectes, il y aura confrontation. Ainsi des agences venues d’Europe seront conviées par deux afin d’échanger des points de vue qui, sur le papier, ne sont pas forcément convergents. Le cycle de ces débats débutera le 22 octobre, de 18h30 à 20h, avec les Parisiens de TVK et les Amstellodamois de RAAAF. Suivront les rencontres entre le Niçois Marc Barani et la Barcelonaise Carme Pinós ou entre les Parisiens de X-TU et les Bruxellois de 51N4E. Ce sera aussi l’occasion pour ces invités de s’emparer du Pavillon d’about du Palais de Chaillot et de transformer à leur guise l’espace transformé par les architectes de Freaks et le studio de design graphique FormaBoom.

La Plateforme sera donc protéiforme, d’ailleurs son programme plutôt riche prévoit d’autres événements comme une réflexion sur la production du logement aujourd’hui ou encore une réunion régulière des observateurs pointilleux de l’architecture que sont les journalistes Sophie Trelcat, Frédéric Edelmann, Philippe Trétiack et Richard Scoffier. Bref, pour le grand bonheur de ceux qui déploraient leur absence, la Cité de l’architecture entend réveiller le débat, raviver la critique. Bref elle invite à parler d’architecture en pratiquant un peu moins la promotion et un peu plus la discussion. Et, ce qui ne gâche rien, ce sera gratuit.

La Plateforme de la création architecturale à la Cité de l’architecture et du patrimoine : Pavillon d’about, accès par le 7, avenue Albert de Mun à Paris, XVIe. Accès gratuit sur inscription en ligne sur le site citechaillot.fr

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X