Immobilier

La Chine tente de limiter les investissements dans l’immobilier

De nouvelles mesures pour restreindre les investissements dans l’immobilier et la spéculation en Chine entreront en vigueur jeudi dans le cadre des efforts du gouvernement pour lutter contre la surchauffe, ont indiqué les autorités citées mardi dans la presse.
Désormais, un apport de 30% pour l’achat de tout appartement de plus de 90 mètres carrés sera nécessaire, au lieu de 20% jusqu’à présent. Pour ne pas pénaliser les familles aux revenus moyens ou modestes, l’acompte reste inchangé pour les biens d’une superficie inférieure.
Parmi les autres mesures, le gouvernement a étendu à cinq ans, contre deux actuellement, la période d’un impôt sur la transaction, de 5,5%, avec pour but clair de décourager la spéculation et la revente rapide des appartements dans un marché à la hausse.
Ces restrictions s’inscrivent dans le cadre de plusieurs décisions récentes visant à freiner une bulle immobilière, notamment dans les grandes villes de Chine.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X