Métiers

La branche menuiserie a une nouvelle convention collective

Mots clés : Droit du travail - Menuiseries

Signée le 19 janvier et déposée devant la direction générale du travail le 12 mai, après 6 années de travail et de négociations, la nouvelle convention remplace le texte rédigé en…1955.

N’ayant fait l’objet d’aucune réécriture depuis sa mise en application au 1er mars 1955, la première version de la convention collective menuiseries, charpentes et constructions industrialisées et portes planes n’était plus en adéquation avec la réalité des salariés et des entreprises d’aujourd’hui.

« La commission sociale de l’UFME a souhaité réécrire cette convention collective afin de l’adapter à la réalité du terrain économique et sociale d’aujourd’hui, mais pas seulement » explique Jean-Marc Combes, président de la commission sociale de l’Union des Fabricants de Menuiseries. « Il s’agissait pour nous de répondre aussi à deux autres objectifs importants : disposer d’une convention collective actualisée et étendue dans sa totalité, contrairement à celle de 1955, pour mieux répondre aux attentes des entreprises et éviter une distorsion de concurrence ; et disposer d’un statut conventionnel qui s’intègre dans une véritable politique sociale de branche. »

 Un nouveau texte a donc été rédigé. Après deux années de travail patronal puis quatre années de négociation avec les organisations syndicales de salariés, la nouvelle convention collective a été signée le 19 janvier par 4 organisations syndicales (1) dont l’audience en termes de représentativité est de 99%.

La nouvelle convention collective doit entrer en vigueur le 1er jour du mois suivant la date de publication de son arrêté d’extension au Journal Officiel.

Avec un dépôt effectué auprès de la Direction Générale du Travail (DGT) le 12 mai dernier, les partenaires sociaux souhaitent se mobiliser et se tenir à la disposition de la DGT pour faire en sorte que cette nouvelle convention collective soit applicable dès que possible compte tenu des délais d’examens impartis.

L’UFME a assuré dans un communiqué que sa commission sociale assurera le suivi de cette convention et « accompagnera les entreprises adhérentes régies par la convention, pour en comprendre les enjeux et l’appliquer sur le terrain ».

 

 

(1) Fédération Nationale des salariés de la construction Bois Ameublement (CGT), Fédération Générale Force-Ouvrière (FO) Construction, Fédération Nationale des salariés de la Construction et du Bois (FNCB-CFDT), Fédération Bati-Mat -TP (CFTC).

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X