Réalisations

La bibliothèque de l’Institut du monde arabe (IMA) rouvre ses portes à Paris

Mots clés : Architecture - Bibliothèques, centres de documentation et de consultation d'archives

Après 3 ans de travaux de rénovation architecturale, documentaire et informatique, la bibliothèque du bâtiment d’Architecture Studio et Jean Nouvel (Paris Ve), Equerre d’argent 1987, a rouvert le 31 mars 2017…

Seule bibliothèque spécialisée sur le monde arabe, en accès libre et gratuit, la bibliothèque de l’IMA accueille, dans ses 3 salles de lectures sur 3 niveaux (150 places assises), plus de 100 000 ressources documentaires, 70 000 livres et  1 000 revues. Elle dispose également de 1 600 ouvrages rares ou précieux – comme l’exemplaire du Coran ayant appartenu à Arthur Rimbaud – de grande valeur patrimoniale.

A l’issue d’un concours de maîtrise d’œuvre, et sous le contrôle des architectes d’origine (Architecture Studio et Jean Nouvel), l’agence «DVVD – Architectes Ingénieurs Designers» a été lauréate pour le réaménagement de l’IMA. Elle s’est vu confier les travaux, réalisés en trois phases : bibliothèque, restauration des moucharabiehs puis réaménagement et extension des espaces d’exposition. Les travaux sur la bibliothèque ont accompagné sa démarche de modernisation et de diversification culturelle : s’ouvrir au multimédia, augmenter la capacité d’accueil, modifier les ambiances et mettre à niveau les installations techniques. Afin d’offrir de nouveaux espaces et de libérer de la place, de grands meubles en double hauteur accueillent les rayonnages. La tour des livres reste l’élément principal de circulation verticale entre les différents niveaux de la bibliothèque. Cette cage de circulation réaménagée accueille, comme précédemment, des éléments de rayonnage de part et d’autre de la rampe hélicoïdale reliant les niveaux, ainsi que deux ascenseurs.

Le réaménagement de la bibliothèque conduit à revoir les dispositifs techniques et à rénover les matériaux. L’acoustique interne a notamment été retravaillée via l’absorption du plafond. Ce réaménagement intègre la remise en état des ascenseurs, notamment pour l’accessibilité PMR. L’accès principal est positionné au R+1, avec les postes de travail des bibliothécaires et le contrôle des entrées-sorties des documents. Ce premier niveau est conçu de manière à s’adresser à un large public. Les deux plateaux supérieurs (R+3 et R+5) étant destinés à un public plus ciblé, et traités différemment. Le chantier a été pensé en pré-fabriquant au maximum les éléments : mobiliers, serrurerie, meubles double hauteur afin de ne pas créer de nuisances dans un bâtiment en activité toute l’année. Les travaux de la deuxième phase, la restauration des moucharabiehs, ont été menés concomitamment afin qu’ils soient réparés avant la fin des travaux de la bibliothèque, pour ne pas avoir à ré-intervenir.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X