Réalisations

La Banque de France s’offre son Nord Knox

Mots clés : Béton

Après deux ans de travaux, le premier centre fiduciaire entièrement automatisé de l’Eurosystème a été inauguré dans la Métropole européenne de Lille (MEL). Cette forteresse imprenable constituée de 10 000 m3 de béton entrera en service en septembre.

Pas moins de 40 millions d’euros ont été investis dans cet ensemble de trois bâtiments (6 000 m2 de plancher au total) que le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau est venu inaugurer en personne. Situé dans le parc d’activités du Mélantois, le Centre fiduciaire Nord de France (Cefinof), le premier automatisé de l’Eurosystème (la construction du deuxième débutera le mois prochain en région parisienne, l’Allemagne n’aura le sien qu’en 2018), va regrouper, dans un premier temps, les centres d’Arras et de Roubaix, puis celui de Calais.

Avec cet équipement «vitrine», selon le propre terme de François Villeroy de Galhau, la Banque de France s’adapte à un environnement fiduciaire en mutation (digitalisation des moyens de paiement, évolution des acteurs de la filière) et entre dans l’ère de l’industrialisation du traitement de la monnaie. 330 millions de billets seront ainsi triés chaque année au Cefinof de façon totalement automatisée. Une fois passés les contrôles, les convoyeurs de fonds déposeront les colis sur des tapis roulants (400 m de linéaires en tout), lesquels seront palettisés par deux robots pour être ensuite stockés dans la «serre», un coffre ultra-sécurisé et mécanisé de 10 m de haut. Trois autres robots pilotés par WiFi en extrairont les palettes pour procéder au tri des billets (à raison de 33 par seconde), broyés pour les usagés (15% environ), rejetés pour les faux (seulement 5 par mois selon la Banque de France) et assemblés en paquets pour les valides.

Pour ériger cette forteresse, 10 000 m3 de béton fortement ferraillé ont été coulés, la Banque de France communiquant sur «une protection périphérique capable de résister aux plus violentes attaques». Plus de 200 km de câbles courent sur le site, truffé de plusieurs centaines de caméras et de lasers de haute technologie. Des chiffres qui tournent le tournis. «Nous avons ici le meilleur de la logistique et de la sécurité», a sobrement commenté François Villeroy de Galhau.

 

Fiche technique

Ataub architectes (maître d’œuvre), Eiffage Construction, Ulma Construccion, Satelec (Fayat Energie), Bouygues Energies et Services, Gunnebo (systèmes de sécurité), ITC Systèmes, Bolloré (logistique), Onet Sécurité, Calcagni Métallerie, Apave (maîtrise des risques), Amarante (protection), Action-Ergo (ergonomie), Tisseyre Associés (acoustique), Atelier Altern Paysagistes, Théorème Inégnierie, Egis Conseil Bâtiments, Argon Consulting.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X