Etat et collectivités

La Banque de France cède 34 immeubles à Carlyle

Dans le cadre de son plan de restructuration, la Banque de France a annoncé mardi avoir cédé fin mars trente-quatre de ses anciennes succursales à la société d’investissement américaine Carlyle, pour un montant non communiqué.
La banque « a signé le 20 mars une promesse de vente portant sur 34 immeubles précédemment occupés par des succursales fermées en 2004 et 2005 avec CEREP France A (groupe Carlyle) », a-t-elle indiqué dans un communiqué.
Cette signature, « qui fait suite à celle intervenue avec la Société d’Exploitation de l’Hôtel Majestic (groupe Barrière) pour la vente de l’immeuble de l’ancienne succursale de Cannes, s’inscrit dans le cadre de la procédure de mise en vente, par appel d’offres auprès d’investisseurs privés, lancée en septembre 2005 », précise la banque centrale. « Pour chacun des cinq lots mis en concurrence, la meilleure offre a été retenue », ajoute-t-elle.
Cette opération entre dans le cadre du plan de restructuration de la Banque de France, « mis en oeuvre depuis janvier 2004 et qui s’achèvera cette année », est-il rappelé. Celui-ci prévoit la fermeture d’une centaine de succursales et leur cession.

Ces immeubles sont proposés en priorité aux collectivités territoriales ou assimilées sur la base d’un prix fixé par les Domaines et, « dans ce cadre, un accord est intervenu entre la Banque de France et des communes, d’autres collectivités territoriales ou des administrations pour 34 sites », indique le texte.
Trente-cinq immeubles, représentant un total de quelque 63.000 mètres carrés, qui n’avaient pas trouvé preneur dans le cadre de cette démarche, avaient fait l’objet, en septembre 2005, d’une mise en vente par appel d’offres auprès d’investisseurs privés.
Un nouveau programme de cessions à des investisseurs privés interviendra dans le courant de cette année selon le même processus, indique la banque. Il devrait concerner « une douzaine d’immeubles de succursales, principalement celles dont la cessation d’activité est prévue au 30 juin 2006, dernière étape du plan » de restructuration.
AFP

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X