Aménagement

L’opposition réagit vivement au dernier CIACT

Le Parti socialiste a accusé le pouvoir central de « se désengager » de ses missions d’aménagement du territoire et d' »étouffer les collectivités territoriales ».
Selon le secrétariat national du PS, les décisions du comité interministériel à l’aménagement et à la compétitivité des territoires (CIACT), annoncées lundi, « témoignent de deux désengagements graves ».
« Un désengagement financier » car « le gouvernement fait main basse sur les fonds européens dont il s’arroge seul la gestion au détriment des régions, et décide de clore les contrats de plan en cours, s’exonérant ainsi du paiement de 9 milliards d’euros de dettes envers les collectivités ».
« Un désengagement en termes de politiques publiques et de solidarité » ensuite, puisque « le gouvernement augmente par exemple le fond de compétitivité des entreprises alors même que l’ensemble des crédits diminue ». Selon le PS, on passe « du développement des territoires (…) à la compétition entre les territoires ».
Intitulé « l’Etat se désengage et étouffe les collectivités territoriales », le communiqué du parti de François Hollande « condamne avec la plus grande fermeté le détournement de la décentralisation et l’absence totale de concertation dont a fait preuve le gouvernement ».

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X