Energie

L’Observatoire Indépendant de la Publicité traquera les « Greenwashers »

Le collectif Alliance pour la planète lance l’Observatoire Indépendant de la Publicité (OIP) qui entend, grâce aux alertes des internautes déposées sur son site, empêcher le « greenwashing » des marques.

Dans sa dernière étude sur la publicité et l’environnement, l’Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité (ARPP, anciennement Bureau de Vérification de la Publicité – BVP) avait constaté que de plus en plus de publicités utilisent abusivement l’argument écologique pour vanter comme « bon pour l’environnement » des activités et des produits en réalité polluants ou dont le bilan écologique est négatif. C’est que l’on nomme sous le terme anglosaxon Greenwashing.

Même si Alliance pour la planète reconnait que des progrès significatifs ont été réalisés dans le domaine du contrôle des publicités, il considère que le système actuel reste encore largement perfectible du fait de la multiplication des prises de parole des marques utilisant l’environnement. Parfois pour le meilleur, hélas trop souvent pour le pire.

C’est pourquoi, considérant que l’ARPP ne saurait remplir pleinement son rôle d’autorité de régulation efficace,l’OIP se donne pour missions :

– de lancer des alertes à l’encontre des publicités irresponsables en matière d’environnement, et d’y associer les citoyens ;

– d’assurer une veille sur l’activité publicitaire en France et de fournir une réflexion critique sur la publicité ;

– de présenter chaque année un rapport public « Publicité & Environnement », ainsi que des études issues de la recherche et développement ;

– d’utiliser tout recours contre les publicités non conformes à la réglementation ;

– de décerner des « prix » aux campagnes publicitaires les plus irresponsables en matière d’environnement ;

Méthode

Pour y arriver l’OIP entend bien mettre les internautes à contribution. Le principe est simple. L’internaute suspectant une publicité de contrevenir au cadre de régulation actuellement en application (Codes de la consommation et de l’environnement, recommandations de l’ARPP) peut prévenir l’Observatoire qui réunit alors, dans un délai très court, les meilleurs experts associatifs mais aussi des professionnels de la communication afin d’évaluer la publicité incriminée.
Parallèlement, les internautes ont la possibilité de donner eux aussi leur avis en utilisant la documentation à disposition et une grille de diagnostic.
Au bout d’un mois, l’OIP rend public l’évaluation de ses experts mais aussi la note attribuée par les internautes.

Pour voir les publicités déjà répertoriées, cliquez ICI

Greenwashing

Selon le Oxford English Dictionnary, le Greenwashing introduitdès 1999 est définit par la désinformation disséminée par une organisation pour présenter publiquement une image de responsabilité environnementale.

Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X