Culture

L’isolation thermique par l’extérieur, pas du goût de « Sites & Monuments »

Mots clés : Conservation du patrimoine - Isolation thermique

L’association de défense du patrimoine SPPEF entend protéger le bâti ancien contre un usage systématique de l’isolation thermique par l’extérieur (ITE).

La Société pour la protection des paysages et de l’esthétique de la France (SPPEF), connue sous l’intitulé Sites & Monuments, a envoyé le 27 juillet au Premier ministre, une demande de retrait du décret du 30 mai 2016 relatif à l’isolation thermique par l’extérieur (ITE) des bâtiments. Ce recours gracieux sera suivi, si nécessaire, d’un recours contentieux.

De quoi s’agit-il ? Le texte incriminé prévoit de rendre obligatoire, à l’occasion de travaux de ravalement importants des enduits ou des parements des façades, une ITE. Alors même que la loi prévoyait de limiter cette obligation à certaines « catégories de bâtiments », le décret s’imposera aussi bien aux bâtiments des Trente Glorieuses, les plus énergivores, qu’au bâti ancien dont les qualités hygrothermiques sont pourtant établies.

Cette ITE, qui nécessite la destruction préalable des éléments en saillie des façades, aboutit à gommer la personnalité des bâtiments et constitue une menace pour la qualité architecturale en France.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X