Performance énergétique

« L’intelligence des réseaux doit générer un gain économique ou social », Michel Béna, directeur Smart Grids de RTE.

Les réseaux intelligents (ou smart grids) sont l’un des grands sujets technologique de notre époque. Pourquoi un tel intérêt ? Michel Béna, directeur Smart Grids de Réseau de Transport d’Electricité (RTE), revient sur les recherches en cours dans son secteur.

Pourquoi le pilotage du réseau d’électricité nécessite-t-il une information plus détaillée qu’auparavant ?

Michel Béna : En tant qu’opérateur du réseau de transport d’électricité, nous accompagnons la transition énergétique. Ce projet politique s’appuie notamment sur deux objectifs : la maîtrise des consommations et l’intégration massive des énergies renouvelables (EnR) au meilleur coût. Pour que le système électrique français, fonctionne, la consommation et la production doivent être égales en permanence. Or, les productions des éoliennes et des panneaux solaires sont intermittentes. Cette spécificité requiert un suivi précis. RTE anticipe la croissance de ces énergies afin de maintenir la sécurité de l’alimentation électrique. Nous œuvrons donc à créer un réseau plus flexible, capable de s’adapter à des variations de production plus fortes que par le passé. Ainsi, la collecte de nouvelles données vise à pouvoir activer des sources de flexibilité aussi bien au niveau de la consommation, que de la production.

 

...
Vous devez être abonné au moniteur pour lire la suite de ce contenu
PAS ENCORE ABONNÉ
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X