Environnement

L’Ineris et l’Université de Lorraine partenaires dans la recherche sur l’usage du sous-sol

Mots clés : ERP sans hébergement

Raymond Cointe, directeur général de l’Institut National de l’Environnement Industriel et des Risques et Pierre Mutzenhardt, président de l’Université de Lorraine, ont signé mercredi 15 juillet un accord de partenariat pour élargir la collaboration scientifique qui les unit dans le domaine de la sécurité industrielle et environnementale, en particulier sur les thématiques émergentes liées à l’usage du sous-sol, dans l’optique de la mise en oeuvre de la transition énergétique.

L’Ineris a tissé des liens forts avec la région Lorraine en étant notamment partie prenante, depuis plus de dix ans, de deux réseaux scientifiques lorrains dont l’Université de Lorraine est un acteur majeur : le Groupement d’intérêt scientifique sur l’Impact et la Sécurité des Ouvrages Souterrains (GISOS) et le Groupement d’Intérêt Scientifique sur les Friches Industrielles (GISFI).

Afin de poursuivre cette collaboration fructueuse entre l’Institut et l’université l’accord de partenariat signé le 15 juillet en 2015 élargit les thématiques de travail aux questionnements actuels sur les risques et impacts environnementaux en lien avec les nouveaux usages du sous-sol et l’aménagement des territoires.

Cinq axes de recherche ont été définis pour les années à venir : l’exploitation et la valorisation des ressources minérales (mines, après-mine, friches industrielles, etc.) et les stockages souterrains de l’énergie (filière captage-stockage du CO2, ressources gazières, géothermie, etc.) ; les méthodes d’évaluation et de gestion des risques naturels, industriels et environnementaux (dimensionnement d’ouvrage, etc.) ; la toxicité et l’écotoxicité des substances chimiques (surveillance des impacts sanitaires et environnementaux, réduction des pollutions, etc.) ; la nanosécurité (caractérisation des dangers des substances, sécurité des procédés, etc.).

L’Ineris mettra ainsi ses moyens et ses compétences, en particulier sur l’observation et la surveillance des zones à risques du sous-sol, au service de projets de recherche communs et des parcours de formation de l’université.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X