Marchés privés

L’indice du coût de la construction ralentit sa progression

3,63%, c’est la progression de l’indice du coût de la construction (ICC) au deuxième trimestre 2005. Cet indice qui sert toujours de référence lors de la révision des loyers commence à ralentir. Il avait par exemple progressé de 4,83% au premier trimestre et de 4,81% au quatrième trimestre 2004, en « moyenne associée », c’est-à-dire la moyenne des quatre derniers trimestres, dont celui-ci.

Au deuxième trimestre 2005, l’ICC atteint atteignant 1.271,75 points.
En données brutes, c’est-à-dire sans calcul de moyenne, l’indice du coût de la construction s’élève à 1.276 au deuxième trimestre 2005, soit une hausse de 0,7% en glissement annuel, a précisé l’institut.

Focus

Repères


Le gouvernement a récemment annoncé le remplacement de l’ICC à compter du 1er juillet 2006 par un indice composite pour tenter de contenir les récentes envolées. Cet indice est désormais composé de l’ICC, de l’indice des prix à la consommation (IPC) et de l’indice des prix d’entretien et d’amélioration (IPEA).
Depuis 1995, ce n’est pas directement l’indice d’un trimestre qui est pris en compte pour la révision d’un loyer d’habitation mais la moyenne de l’indice de ce trimestre et des trois précédents.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X