Industrie/Négoce

[L’homme de l’année] Claude Quéguiner gonfle les voiles du groupe familial

Mots clés : Enfance et famille

Cette dernière année comme au long de sa carrière, le président du Groupe Quéguiner a osé investir, crise ou pas. A 62 ans, ce chef d’entreprise passionné de voile, toujours prompt à se mobiliser pour son territoire, son métier et des aventures entrepreneuriales, prépare aussi la transmission familiale du groupe à son fils cadet, Clément.

Le 6 novembre prochain constituera un moment fort  dans l’histoire du Groupe Quéguiner. Un bateau « Quéguiner Leucémie Espoir », skippé par Yann Eliès, s’élancera en effet pour le Vendée Globe, la course à la voile autour du monde, en solitaire et sans escale. La discipline est l’une des nombreuses passions de Claude Quéguiner, le président du groupe familial, qui a lancé le sponsoring « voile » en 2012, et le projet « Quéguiner Voiles & Océan – Objectif 2016 » il y a deux ans.

Il l’a piloté avec les mêmes valeurs qu’il met en œuvre dans son groupe depuis 3 décennies –il a succédé en 1986 à son père Yves Quéguiner, qui avait fondé le groupe familial en 1948 – : la fidélité, le courage, la persévérance et la confiance.

 

Bout de chemin


« Notre expérience dans la voile nous a beaucoup appris, confiait-il en mars dernier à Négoce. Il n’y a pas un partenaire qui, comme Quéguiner, ait remporté autant de succès avec un même skipper, Yann Eliès en l’occurrence : quatre victoires en cinq ans ! L’image du sport est toujours simple et compréhensible, mais elle illustre ce que nous mettons en place avec nos fournisseurs et nos collaborateurs : on est là pour faire un grand bout de chemin ensemble. »

La preuve ? Les deux fournisseurs qui ont permis au groupe de démarrer dès 1948, Lafarge et Eternit, sont toujours des partenaires importants et privilégiés du groupe basé à Landivisiau (Finistère).

 

Densifier le réseau


Un groupe qui est devenu fin 2015 le négoce indépendant le plus représenté sur le territoire breton, avec l’acquisition de 6 points de vente Sanséau Matériaux. Le chiffre d’affaires consolidé du groupe (9 filiales dont le négoce de matériaux) s’élève désormais à 203,4 M€.

« Cette acquisition, en temps de crise, nous a permis de densifier notre réseau en Bretagne-Sud, et d’augmenter le nombre de nos agences, qui sont passées de 35 à 41 unités, sur l’ensemble de la Bretagne historique », souligne Claude Quéguiner qui, avec lucidité, énonce le chantier principal à venir : « Notre priorité est d’évoluer pour satisfaire au mieux une clientèle professionnelle qui a elle-même beaucoup évolué».

 

Poste d’observation


Comme dans tout groupe familial où l’âge du capitaine avance, la question de l’avenir commençait à se poser. Claude Quéguiner a tranché, en famille : son fils cadet, Clément Quéguiner, a intégré le bateau-mère en janvier dernier en tant que secrétaire général. Un poste d’observation idéal pour ce jeune homme de 25 ans. « Je suis persuadé, comme mon père, que la période de crise nous fournit des opportunités, explique-t-il. Je veux profiter de son expérience pendant 3 ou 4 ans. »

Un message clair et fort pour les 1100 collaborateurs du groupe, l’ensemble des partenaires et des clients. La troisième génération Quéguiner continuera d’écrire l’histoire avec les mêmes valeurs

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X