Logement

L’Etat et la Caisse des dépôts vont investir près de 2 milliards d’euros pour 25 000 logements intermédiaires

Mots clés : Bâtiment d’habitation individuel - Cession d'entreprise

L’Etat devrait investir un milliard d’euros issu du produit des cessions d’entreprises dont il est actionnaire, la Caisse des dépôts apportera pour sa part 900 millions d’euros.

Lors de l’annonce du plan de relance du logement le 29 août, Manuel Valls avait annoncé l’engagement fort de l’Etat et de la Caisse des dépôts pour la création de logements intermédiaires (notre article).

Lundi 15 septembre, lors des Assises du financement qui se tenaient à l’Elysée, le président de la République, François Hollande, a confirmé le nombre – 25.000 – et la méthode de financement de ces futurs logements.

« L’Etat va utiliser le produit des cessions d’entreprises dont il est actionnaire pour investir un milliard dans la construction de logements » intermédiaires, à mi-chemin entre logement social et marché privé, a indiqué le chef de l’Etat, précisant que la Caisse des Dépôts apporterait pour sa part quelque 900 millions d’euros. « Ce dispositif sera opérationnel à partir du 1er janvier prochain », a affirmé François Hollande.

 

L’Etat actionnaire

 

Reste à savoir de quelles entreprises l’Etat se désengagera. Ce sont ainsi 74 entreprises qui relèvent du périmètre de l’Agence des participations de l’Etat. L’APE est présente dans des secteurs aussi différents que l’aéronautique, la défense, l’énergie, les transports, les services (notamment bancaires) ou l’audiovisuel. Constitué au fil du temps, ce portefeuille évolue régulièrement, au rythme des cessions ou des prises de participations. Depuis septembre 2013, SNPE, reprise par Giat Nexter, est ainsi sortie du portefeuille ; en avril dernier, l’État est devenu l’un des actionnaires-clés de PSA Peugeot Citroën. Par ailleurs, l’Etat est actionnaire de 12 entreprises cotées pour lesquelles un seuil de détention publique est fixé par la loi (70 % minimum pour EDF, 100% pour RTE, 1/3 pour GDF ou encore 50 % pour Aéroports de Paris).

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X