Etat et collectivités

L’Etat accorde une aide d’1 million d’euros à Sevran pour boucler son budget 2008

La commune de Seine-Saint-Denis, 51.000 habitants, parmi les plus pauvres d’Ile-de-France, avait refusé de voter son budget 2008 en réclamant « l’égalité budgétaire » par rapport aux villes comparables.

Cette subvention est « une grande satisfaction » et « démontre qu’on a réussi à faire passer l’idée qu’il y a besoin d’égalité entre les territoires », a déclaré jeudi 18 décembre à l’AFP Stéphane Gatignon, le maire PCF de la commune.
Le montant de la dotation a été confirmé par la préfecture. Après le refus du conseil municipal de voter le budget, le préfet avait saisi en mai la Chambre régionale des comptes et arrêté avec elle le budget de la ville, en demandant à l’Etat une subvention d’équilibre.
Malgré une fiscalité locale élevée (près de 22%), Sevran « dispose de moyens inférieurs de 30% à ceux des villes de 50.000 habitants, soit 17 millions d’euros en moins », rappelle l’élu qui avait cette année invité les ministres des Finances et de l’Intérieur à venir « voir comment il est impossible de boucler un budget en gérant pourtant de façon serrée la ville ».
En 2006, Sevran avait déjà obtenu 400.000 euros d’aide de l’Etat. « Nous ne demandons pas l’aumône, simplement d’être dans la normalité. Il y a besoin d’égalité budgétaire entre les territoires, on ne peut pas continuer avec un tel écart », estime le maire communiste.

AFP

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X