Collectivités territoriales

L’espace public libéré de la publicité à Grenoble

Mots clés : Communication - marketing

La fin du contrat qui lie JCDecaux à la Ville de Grenoble marque la disparition des panneaux publicitaires dans la Ville.

Le contrat qui lie JCDecaux à la Ville de Grenoble arrivant à échéance en fin d’année, la municipalité a fait le choix de ne pas lancer de nouvel appel d’offres pour de l’affichage publicitaire.

Les 326 panneaux seront ainsi retirés des trottoirs pour être remplacés par des arbres – une cinquantaine de jeunes arbres seront plantés d’ici le printemps – et par un affichage municipal, culturel et un affichage à destination des grenoblois. «Il est temps d’aller de l’avant, et de faire émerger une ville plus douce et plus créative», justifie Eric Piolle, le maire écologiste de Grenoble.

Dans les mois qui viennent, la Ville proposera aux habitants un nouveau dispositif d’affichage en direction des événements culturels, de l’expression associative et d’opinion. De nouveaux mobiliers, à taille humaine, seront proposés pour l’affichage municipal.

Pour l’équipe municipale, cette mesure «répond aux évolutions de la ville et des modes de vie». « Enlever les grands panneaux publicitaires permettra de dégager les perspectives et de redécouvrir qu’au bout de chaque rue, à Grenoble, il y a bien une montagne», souligne Lucille Lheureux, adjointes aux Espaces publics.

Pour pallier le manque à gagner de la redevance perçue, l’équipe municipale a décidé de faire des économies sur le budget «protocole» de la Ville. De près de 555 500 euros en 2013, il est passé à moins de 360 000 euros en 2014.

Un avenir sans publicité ?

La publicité restera présente sur les espaces privés ainsi que sur le mobilier du syndicat mixte des transports en commun, dont le contrat avec la société Decaux arrive à échéance en 2019. Pour la nouvelle équipe, «ces prochaines années devront permettre de requestionner, à l’échelle de la Métropole, la publicité sur ce mobilier urbain et le modèle économique correspondant. Une attention particulière sera portée sur les zones commerciales et les entrées de ville».

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Votre avis ?
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X